Le Tibétain

Quizz
Les robes composées
La robe bai est souvent associée à la présence d’une raie de mulet et de zébrures ?

Citation cavalière
« Vivre avec les chevaux c’est être connecté au présent. »
Voir les citations  
Coup de cœur
Notice
Les démarches officiels doivent se faire auprès de l’IFCE , la FFE et les Haras Nationaux , elles seules sont habilitées à vous guider dans ce domaine.

Le site « Au cœur des chevaux » a été réalisé avec le plus grand soin. Si malgré la vigilance dont il a fait l’objet certaines informations étaient incomplètes ou erronées, nous vous serions reconnaissant de nous contacter.

■ Les origines et l’histoire

Le Tibétain est une très ancienne race qui a probablement subi des influences mongoles et chinoises. Ces chevaux sont bien considérés par les populations locales, ils ont été traditionnellement utilisés à la fois par les riches tibétains et les paysans, de même que par les dalaï lamas. Ils ont été envoyés comme cadeaux aux Empereurs chinois, surtout pendant les dynasties Ming et Tang. Très répandu, le Tibétain est source d’orgueil et de prestige pour son propriétaire. Il a été beaucoup croisé avec le Bhoutan et le Spiti pour créer un nouveau type appelé le poney d’Inde. Cependant, le Tibétain dans sa forme pure retient ses caractéristiques et son patrimoine individuels.

C’est une race qui est bien répandue, en effet ses effectifs étaient de 410 000 individus fin 2007. On trouve le Tibétain surtout dans l’est et le nord de la région autnome du Tibet dans la province de Qinghai en Chine.

Quelques races sont parfois citées comme des types de Tibétain comme le type de montagne (ganzi), le type plateau (yushu), le type vallée (zhongdian). Toutefois les chinois les considèrent comme des races différentes.

■ La morphologie et le caractère

Le Tibétain a des similitudes avec le Bhutia mais en plus léger. Il a une petite tête au profil droit avec de grands yeux, de petites oreilles et le museau carré, l’encolure est épaisse et assez courte, le garrot est discret, le poitrail est large, les épaules sont droites avec des jarrets clos.

Le tibétain est connu pour sa force et son incroyable endurance par rapport à leur taille, de même que son agilité et son élasticité. Son pied est sûr en montagne et il est très adapté aux températures extrêmement froides, à la haute altitude, plus de 3000 mètres, et à des conditions de faible teneur en oxygène. Il possède aussi quelques prédisposition pour l’amble.

■ L’utilisation

Le Tibétain est avant tout un cheval de travail, source de prestige et d’orgueil pour son propriétaire, il peut être monté, permet de transporter des charges et de dépiquer le grain. Au Tibet, sa valeur est beaucoup plus élevée que celle d’un Yak.

Rechercher
Article à la une
En 1911 ou 1912, un poulain blanc allait devenir le fondateur d’une race de chevaux... Le Camarilo White
Lire l’article  
Vidéo de la semaine
Chaque cheval est unique et peut être identifié grâce à ses ...
Voir la vidéo  
Arrêt sur image
La tête d’un Caspien...
Voir l’image  
Aimer notre page Facebook
Épingles sur Pinterest
Laisser un commentaire

Les informations affichées sur ce site internet ne sont pas exhaustives et sont données à titre indicatif exclusivement. Pour plus d’informations consultez les informations légales.
Reproduction interdite ® 2016 - 2018 Au-coeur-des-chevaux.com