Le Sorraïa

Quizz
La méthodologie du pansage
Les poils sur les fanons ne doivent jamais être couper ?

Citation cavalière
« Vivre avec les chevaux c’est être connecté au présent. »
Voir les citations  
Coup de cœur
Notice
Les démarches officiels doivent se faire auprès de l’IFCE , la FFE et les Haras Nationaux , elles seules sont habilitées à vous guider dans ce domaine.

Le site « Au cœur des chevaux » a été réalisé avec le plus grand soin. Si malgré la vigilance dont il a fait l’objet certaines informations étaient incomplètes ou erronées, nous vous serions reconnaissant de nous contacter.

■ Les origines et l’histoire

La Sorraïa, qui vit toujours de nos jours en semi-liberté, descend peut-être en droite ligne des Tarpans qui vivaient dans le passé sur la péninsule Ibérique. Ses caractéristiques primitives très particulières, proche du Tarpan, en font une race à haute valeur patrimoniale.

Cette race est très rare et très menacée, et elle a d’ailleurs frôlé l’extinction. Enfin préservée, de nos jours, elle compte toutefois seulemnt 200 individus et une centaine de poulinières.

■ La morphologie et le caractère

Le Sorraïa a une robe qui est toujours souris ou isabelle avec des zébrures sur les membres et une raie de mulet, les oreilles sont ourlées de noir avec des poils clairs à l’intérieur. La tête et les membres sont quant à eux plus foncés. Les crins de la crinière et de la queue sont un mélange de crins clairs et sombres. La particularité du Sorraïa est à la naissance, en effet, les poulains semblent avoir des zébrures, du fait d’un positionnement particulier des poils. Ces zébrures finissent par s’estomper avec l’âge. Certains les conservent légèrement sur les épaules, la tête et le dos.

Facile à identifier, avec sa robe très particulière et sa morphologie plus légère que celle des autres chevaux primitifs. Il a une tête longue avec des petits yeux, une encolure mince et portée haut, un poitrail peu développé, une croupe un peu inclinée, une queue attachée assez bas et des membres longs et minces.

Le Sorraïa est très agile et courageux, toutefois il a un caractère affirmé. Sa rusticité le rend très facile d’entretien et c’est un cheval frugal.

■ L’utilisation

Il est traditionnellement utilisé par les « Vaqueiros » portugais pour le tri du bétail, discipline pour laquelle il présente de bonne disposition. Il peut aussi être utilisé dans d’autres activités équestres et à l’attelage.

Rechercher
Article à la une
En 1911 ou 1912, un poulain blanc allait devenir le fondateur d’une race de chevaux... Le Camarilo White
Lire l’article  
Vidéo de la semaine
Chaque cheval est unique et peut être identifié grâce à ses ...
Voir la vidéo  
Arrêt sur image
La tête d’un Caspien...
Voir l’image  
Aimer notre page Facebook
Épingles sur Pinterest
Laisser un commentaire

Les informations affichées sur ce site internet ne sont pas exhaustives et sont données à titre indicatif exclusivement. Pour plus d’informations consultez les informations légales.
Reproduction interdite ® 2016 - 2018 Au-coeur-des-chevaux.com