Le Poitevin

Quizz
Les pathologies
Le tic se caractérise par la déglutition répétée d’une petite quantité d’air, plusieurs fois par minute ?

Citation cavalière
« Vivre avec les chevaux c’est être connecté au présent. »
Voir les citations  
Coup de cœur
Notice
Les démarches officiels doivent se faire auprès de l’IFCE , la FFE et les Haras Nationaux , elles seules sont habilitées à vous guider dans ce domaine.

Le site « Au cœur des chevaux » a été réalisé avec le plus grand soin. Si malgré la vigilance dont il a fait l’objet certaines informations étaient incomplètes ou erronées, nous vous serions reconnaissant de nous contacter.

■ Les origines et l’histoire

Le Mulassier est originaire des Marais du bas Poitou. Dans cette région, des restes de chevaux datant de 5 500 ans avant Jésus Christ ont été retrouvés aux environs de Surgères (en Charente Maritime) et d’Échiré (dans les Deux Sèvres). Il s’agit peut être des ancêtres du Trait Poitevin.

Au XVIIème siècle, la souche a été croisée avec le cheval Flamand importé par les travailleurs Hollandais et Flamands qui accompagnèrent dans le Marais poitevin l’ingénieur Humphrey Bradley (nommé en 1599 Maître des digues et canaux du royaume), pour y réaliser les travaux de dessèchement commandités par Henri IV.

A la fin du XVIIIème siècle, obnubilée par la production d’un cheval de cavalerie allégé, l’administration des Haras incite les éleveurs poitevins à croiser leurs juments lourdes avec des étalons anglais et normands.

Au début du XIXème siècle, quelques étalons de gros trait Percheron, puis entre 1860 et 1867, d’une dizaine d’étalons d’une variété de la race Boulonnaise, du sang Breton fut introduit dans la race.

Conjointement à ceux du Baudet du Poitou, en raison de leur destin étroitement lié par la production mulassière, les effectifs de cet athlétique cheval de trait sont tombés très bas au début des années 1990. Toutefois, la conviction des éleveurs et leur détermination relayées par une demande de chevaux pour l’attelage de loisir favorise la remontée des effectifs.

Depuis 1998, ils suivent un plan d’accouplement afin de limiter la consanguinité. Afin de favoriser une rapide remontée de ces effectifs, les éleveurs privilégient la reproduction en race pure et ont quasiment abandonné la production de mules en dépit d’une forte demande.

Le Stud Book du trait poitevin « mulassier » est créé par la société centrale d’agriculture des Deux Sèvres le 26 juin 1884, avec une section chevaline et une section asine. Remanié de nombreuses fois, le Stud Book est fermé en 1922. En 1923, l’association des éleveurs des races mulassières du Poitou est fondée et en 1937, le déclin de l’élevage pousse les éleveurs à se regrouper et s’organiser pour obtenir le soutien de l’état, via des primes et des subventions.

■ La morphologie et le caractère

Il a une tête très forte, plutôt longue, le chanfrein légèrement busquée, le ganaches écartées, arcades zygomatiques saillantes, les oreilles grosses et longues, l’encolure longue chargée de crins abondants et longs, le garrot est bien sorti, le dos souvent long, large et bien attaché sur le rein qui est large, les hanches sont écartées, la croupe large, parfois avalée, les cuisses musclée et bien descendue, les épaules longue et oblique. La poitrine large et profonde, des membres puissants, articulations larges, sabots larges et bien conformes, les poils et crins sont gros et abondants, parfois frisés ou en pinceaux aux genoux et aux jarrets.

Les robes sont de couleurs variées, elle peut être isabelle, noire, noire (pangaré) ou grise. La couleur pie est exclue.

■ L’élevage

Environ 72% des naissances du Poitevin ont lieu dans les cinq départements du berceau de la race. Mais le Poitevin, a commencé à s’étendre quasiment toutes les régions de France et même à l’étranger, avec un élevage en Suède et un autre aux États Unis.

■ L’utilisation

En plus de son adaptation aux zones humides, son élégance naturelle et sa docilité font du Mulassier un cheval très apprécié pour l’attelage et la selle de loisirs.

  La sélection de la boutique
Rechercher
Article à la une
En 1911 ou 1912, un poulain blanc allait devenir le fondateur d’une race de chevaux... Le Camarilo White
Lire l’article  
Vidéo de la semaine
Chaque cheval est unique et peut être identifié grâce à ses ...
Voir la vidéo  
Arrêt sur image
La tête d’un Caspien...
Voir l’image  
Aimer notre page Facebook
Épingles sur Pinterest
Laisser un commentaire

Les informations affichées sur ce site internet ne sont pas exhaustives et sont données à titre indicatif exclusivement. Pour plus d’informations consultez les informations légales.
Reproduction interdite ® 2016 - 2018 Au-coeur-des-chevaux.com