Le Pindos

Quizz
L’appareil digestif
L’excès d’apport protéinique dans la ration du cheval peut entraîner des intoxications ?

Citation cavalière
« Vivre avec les chevaux c’est être connecté au présent. »
Voir les citations  
Coup de cœur
Notice
Les démarches officiels doivent se faire auprès de l’IFCE , la FFE et les Haras Nationaux , elles seules sont habilitées à vous guider dans ce domaine.

Le site « Au cœur des chevaux » a été réalisé avec le plus grand soin. Si malgré la vigilance dont il a fait l’objet certaines informations étaient incomplètes ou erronées, nous vous serions reconnaissant de nous contacter.

■ Les origines et l’histoire

Bien qu’il soit le plus connu des chevaux grecque, les origines du Pindos sont anciennes mais incertaines, il a probablement été croisé par le passé avec des chevaux orientaux a qui il doit son harmonie certaine. Il est aussi possible qu’il ait reçu au cours des siècles l’influence des races du Péloponnèse ainsi que de l’Arcadie et de l’Épidaure. On trouve le Pindos dans les montagnes de Thessalie et d’Épire en Grèce.

Le stud-book de la race a été établi en 2002 et en 2003 le risque d’extinction qui pèse sur le Pindos est enfin reconnu. De nos jours, même si la race reste rare, il s’agit d’une des races grecques qui se porte le mieux, avec 3198 individus en 2011 et des effectifs en croissance.

■ La morphologie et le caractère

Le Pindos est un poney très résistant même si son apparence ne le traduit pas forcément car il n’est globalement pas très musclé. Il a une longue tête fine au profil rectiligne avec des petits yeux, un front large, une encolure mince et longue, un garrot saillant, un dos droit terminé par une croupe avalée et une queue attachée haut. Ses membres sont forts et ses sabots, plutôt petits, sont solides. Les crins de la crinière et de la queue sont fournis.

Le Pindos est un grimpeur de montagne agile qui bénéficie d’un pied très sûr. Il est résistant et endurant mais peu montrer une forte personnalité et peut vite devenir têtu si l’on ne sait pas comment s’y prendre avec lui. Il est capable de travailler jusqu’à des heures tardives. Il a aussi une bonne longévité, des animaux de trente ans au travail sont parfois rencontrés, et c’est un poney qui peut se contenter d’une nourriture très pauvre.

Les juments poulinent généralement tous les ans, dès l’âge de 35 mois en moyenne. Ce poney est considéré comme mature à l’âge de deux ans.

■ L’utilisation

Le Pindos est un poney polyvalent, qui, même si il est capable de porter un adulte, est parfaitement adapté aux jeunes cavaliers. Il peut aussi être utilisé pour le trait. Son pied sûr lui permet également d’être bâté pour les travaux agricoles et forestiers. Accouplées avec les petits ânes locaux, les juments servent également à la production de Mules. On le retrouve aussi en lien avec l’industrie du tourisme en Grèce et comme monture pour les enfants. Il est également simplement laissé à brouter pour entretenir les espaces herbagés.

Rechercher
Article à la une
En 1911 ou 1912, un poulain blanc allait devenir le fondateur d’une race de chevaux... Le Camarilo White
Lire l’article  
Vidéo de la semaine
Chaque cheval est unique et peut être identifié grâce à ses ...
Voir la vidéo  
Arrêt sur image
La tête d’un Caspien...
Voir l’image  
Aimer notre page Facebook
Épingles sur Pinterest
Laisser un commentaire

Les informations affichées sur ce site internet ne sont pas exhaustives et sont données à titre indicatif exclusivement. Pour plus d’informations consultez les informations légales.
Reproduction interdite ® 2016 - 2018 Au-coeur-des-chevaux.com