Le Mustang Espagnol

Quizz
Le dressage
La tenue des concurrents de compétition de dressage est réglementée ?

Citation cavalière
« Vivre avec les chevaux c’est être connecté au présent. »
Voir les citations  
Coup de cœur
Notice
Les démarches officiels doivent se faire auprès de l’IFCE , la FFE et les Haras Nationaux , elles seules sont habilitées à vous guider dans ce domaine.

Le site « Au cœur des chevaux » a été réalisé avec le plus grand soin. Si malgré la vigilance dont il a fait l’objet certaines informations étaient incomplètes ou erronées, nous vous serions reconnaissant de nous contacter.

■ Les origines et l’histoire

Directement issu de chevaux espagnols et Barbes, le Mustang Espagnol, qui a été forgé par la sélection naturelle, correspond au type le plus ancien du Mustang car ce dernier a reçu beaucoup plus d’apport de sang d’autres races. Il représente donc le mustang du type originel qui a été ensuite forgé par la vie sauvage.

Élevé aux États Unis, le Mustang Espagnol est une race qui est rare et qui bénéficie de mesurent de protection afin de conserver leur effectif, déjà faible de quelques 1500 individus.

Les passionnés sont très attirés par ce cheval de « type originel » qui est classé à l’American Indian Horse Registery (AIHR ).

■ La morphologie et le caractère

Avec une taille comprise entre 1,30 mètre et 1,52 mètre et une moyenne de 1,47 mètre, le Mustang Espagnol, qui est de type ibérique, a la réputation d’être particulièrement intelligent et endurant. Il est naturellement un ambleur.

Il a une tête assez grosse au profil rectiligne ou convexe et des oreilles assez longues. Son poitrail est étroit, son dos court, ses membres forts et sa croupe ronde. La queue est attachée bas.

Il existe quatre type de mustangs espagnols.

Le Kiger, découvert dans les années 1970, que l’on trouve dans l’Orégon, serait la souche la plus pure de mustangs espagnols. Il serait d’un type très uniforme, porteur du gène dun, souvent d’un bel isabelle avec des marques primitives, les membres noires et une raie dorsale.

Ce cheval musclé, mesure entre 1.37 et 1.57 mètre, avec une tête au profil souvent légèrement convexe, de petites oreilles, des épaules inclinées et musclées, une croupe légèrement inclinée, une queue attachée bas et des sabots durs.

Les crins sont épais et parfois bicolores. Ces chevaux rencontrent un grand succès lorsqu’ils sont proposés à l’adoption, et de ce fait certains ont décidé d’en élever sous le nom de « Kiger de Steens Mountain ».

Le Cerbat se trouve quant à lui dans l’Arizona, il est appelé le « Cerbat Mountain Spanish Mustang ». Il est bai, alezan ou rouan avec une tête au profil convexe et une crinière souvent double.

Le Mustang de Sulphur Springs, nommé aussi Sulpgur espagnol se trouve dans l’Utah, a des caractéristiques génétiques qui suscitent l’intérêt. Parfois appelé « Cheval Zébré de l’Utah », il est isabelle, souris, parfois bai, noir, alezan, palomino, ou rouan avec une raie dorsale, qui peut être très importante (appelé quelquefois raie dorsale triple), des zébrures sur les membres, très forte sur les antérieurs, des barres sur le poitrail et des crins bicolores.

Il mesure environ 1.47 mètre et ressemble un peu au Sorraïa lorsqu’il est un poulain, car il naît avec le même type de rayures qu’eux.

Il a une tête avec un front large, au profil convexe. Son poitrail est étroit, sa croupe inclinée et sa queue attachée bas. Il est rustique, très sobre, agile et extrêmement endurant. Ce type de mustangs espagnols est très rare, il en reste environ 135 à 180 individus.

Le cheval colonial espagnol, nommé aussi Wilbur Cruce Spanish Colonial Mission horse, descend directement d’importation de chevaux d’Espagne à la fin du XVIIème sièce. On le trouve en Arizona, près du Mexique, dans le Ranch de Wilbur Cruce, où il fut élevé en semi liberté, certains sujets étant prélevés à un rythme régulier pour le travail du bétail.

Il est surtout alezan, dans toutes les nuances de la robe, quelquefois ils sont bais, et plus exceptionnellement pie, noir ou gris.

■ L’utilisation

Malgré son instinct sauvage, de nombreux individus sont domestiqués et élevés de manière traditionnelle. Une fois apprivoisé et débourré, le Mustang Espagnol se révèle être un excellent cheval pour les courses d’endurance.

Rechercher
Article à la une
En 1911 ou 1912, un poulain blanc allait devenir le fondateur d’une race de chevaux... Le Camarilo White
Lire l’article  
Vidéo de la semaine
Chaque cheval est unique et peut être identifié grâce à ses ...
Voir la vidéo  
Arrêt sur image
La tête d’un Caspien...
Voir l’image  
Aimer notre page Facebook
Épingles sur Pinterest
Laisser un commentaire

Les informations affichées sur ce site internet ne sont pas exhaustives et sont données à titre indicatif exclusivement. Pour plus d’informations consultez les informations légales.
Reproduction interdite ® 2016 - 2018 Au-coeur-des-chevaux.com