Le Mustang

Quizz
La méthodologie du pansage
Les membres se brossent soigneusement avec une étrille ?

Citation cavalière
« Vivre avec les chevaux c’est être connecté au présent. »
Voir les citations  
Coup de cœur
Notice
Les démarches officiels doivent se faire auprès de l’IFCE , la FFE et les Haras Nationaux , elles seules sont habilitées à vous guider dans ce domaine.

Le site « Au cœur des chevaux » a été réalisé avec le plus grand soin. Si malgré la vigilance dont il a fait l’objet certaines informations étaient incomplètes ou erronées, nous vous serions reconnaissant de nous contacter.

■ Les origines et l’histoire

Le mustang est le cheval des cow boys et des indiens par excellence. Les équidés avaient disparu depuis très longtemps sur le continent Nord Américain, il y a environ 10 000 ans. C’est Christophe Colomb qui les réintroduira dans « l’Ouest sauvage » en 1493. Il y amène avec lui un cheptel de chevaux espagnols.

Mais c’est au XVIIème siècle que l’on retrace les premières origines des Mustangs. Une colonie dotée d’une grande cavalerie s’installe au Nouveau Mexique, cette colonie pratique l’élevage de chevaux d’origine espagnol, on trouve aussi parmi eux des chevaux Barbes et Arabes. Mais cette forme d’élevage sur les grandes plaines va occasionner beaucoup de pertes ou encore de vols.

Les Indiens attrapèrent les meilleurs chevaux afin de chasser le bison. Les cow boys, quant à eux, les apprivoisaient pour qu’ils les aides dans le travail avec le bétail. C’est par la suite que les Indiens vont mettre en place un troc de chevaux, ce qui permettra aux Mustangs de se propager sur tout le continent Nord Américain.

Aux environs des années 1850, les Mustangs se sont beaucoup propagés et développés, on estime d’ailleurs leur population à 7 millions à cette époque là. Aujourd’hui, on ne les estime plus qu’à 13 000 Mustangs libres sur tout le continent Nord Américain.

Entre temps, certains Mustangs se sont croisés avec des chevaux domestiques sur le sol américain. C’est dans les Pryors Mountains (Montana) que l’on retrouve les descendants les plus proches génétiquement parlant des mustangs du XVIIème siècle. On les appelle les « Spanish Mustang », car ils sont la lignée de Mustang la plus proche de leurs ancêtres espagnols.

Le patrimoine génétique de ces chevaux est unique et ne peut être reproduit, dû aux nombreux apports génétiques dont ces chevaux ont pu bénéficier.

Les derniers Mustangs vivant en liberté sont particulièrement craintifs. Ils vivent en troupeau d’environ quinze membres. Il y a un seul étalon qui protège sa horde de juments. Il assure la sécurité de son groupe. C’est un dominant. La jument la plus âgée est généralement la jument dominante. C’est elle qui décide des déplacements du groupe. Les mâles du groupe sont rapidement exclus. Ils vivent alors en solitaire et combattent les étalons déjà en place afin de récupérer leur harem.

Une société s’efforce de maintenir cette race porteuse d’histoire.

■ La morphologie et le caractère

Les Mustangs sont facile à dresser, car ils sont très intelligent, c’est un cheval solide et résistant, il sont aussi décrits comme des chevaux vigoureux, petits et trapus. Les couleurs de robe les plus représentées sont le bai brun, l’alezan, le bai, l’isabelle et le gris.

Sa tête est petite et le chanfrein rectiligne. Son encolure est de petite taille et creuse. Le garrot est peu apparent. Son dos est court. Il a une croupe plutôt inclinée et basse. Les sabots sont noirs et solides. La queue, les extrémités et les crins sont généralement noirs.

■ L’utilisation

Les Mustangs sont utilisé en cheval de selle ainsi pour le travail avec le bétail. Mais le Mustang reste avant tout un cheval sauvage.

■ Cloud le mustang

Né le 29 mai 1995, Cloud est certainement un mustang né sous une belle étoile. Alors que Ginger Kathrens tournait son premier reportage sur les Mustangs, « Cloud... Wild Stallion of the Rockies », elle a été très attirée par la naissance de ce petit poulain, qui se distinguait nettement des autres par sa robe inhabituelle et elle décida de le surnommer « Cloud ».

Elle s’est donc focalisée sur ce petit mustang et sa capacité à survivre, pour ensuite nous faire vivre le quotidien de la vie de ces chevaux à travers ce mustang Cloud. Cloud va devenir la vedette de tous ces reportages, et mais plus encore l’ambassadeur des siens à travers le monde. En effet, les magnifiques reportages de Ginger Kathrens vont permettre de faire découvrir à un grand public la cause des mustangs.

Les reportages vont tellement boulverser la réalisatrice que quelques années plus tard elle créa l’association « The Cloud Foundation » pour défendre les mustangs, le nom de l’association rendant honneur à Cloud. Grâce à Ginger, Cloud sera d’ailleurs sauvé deux fois de la capture, qui avait eu lieu dans la réserve. Cloud a aujourd’hui de nombreux descendants.

■ Hidalgo le célèbre mustang de Frank Hopkins

Hidalgo, est le célèbre Mustang de Frank Hopkins, dit le meilleur cavalier de l’Ouest de tous les temps, mais aussi un des plus fervent défenseur des Mustangs. Fasciné par ces chevaux aux qualités inégalables à ses yeux, il disait que les Mustangs ont une intelligence supérieure par rapport à toutes les autres races équines. Frank Hopkins possédait plusieurs mustangs, dont un Hidalgo, surement son meilleur élément, qu’il emmena à la plus grande course du monde, l’Océan du Feu.

C’est une course de survie de 5000 kilomètres à travers le désert arabe. Les organisateurs de la course invitèrent Frank Hopkins et son Mustang pour se mesurer aux meilleurs chevaux Arabes. La légende dit qu’Hidalgo et son cavalier gagnèrent la course... Beaucoup de personnes contestent cette version des faits.

Cette incroyable histoire fût d’ailleurs adaptée au cinéma en 2004, avec l’acteur Viggo Mortensen et dans le rôle du fameux Hidalgo, plusieurs chevaux Paint Horse jouant à tour de rôle Hidalgo.

Le cheval Hidalgo reste néanmoins un mustang mythique, auquel le film rend un réel hommage, honorant sa bravoure et ses exploits hors normes.

Rechercher
Article à la une
En 1911 ou 1912, un poulain blanc allait devenir le fondateur d’une race de chevaux... Le Camarilo White
Lire l’article  
Vidéo de la semaine
Chaque cheval est unique et peut être identifié grâce à ses ...
Voir la vidéo  
Arrêt sur image
La tête d’un Caspien...
Voir l’image  
Aimer notre page Facebook
Épingles sur Pinterest
Laisser un commentaire

Les informations affichées sur ce site internet ne sont pas exhaustives et sont données à titre indicatif exclusivement. Pour plus d’informations consultez les informations légales.
Le site « Au coeur des Chevaux » est géré par l’association Loi 1901 « Site et Vous » enregistrée sous le numéro W223001965 à la sous-préfecture de Lannion (22).
Reproduction interdite ® 2016 - 2017 Site-et-vous.com