Le Misaki

Quizz
L’Équifeel
En Equifeel le jury peut attribuer des points de pénalité pour tout comportement brutal ?

Citation cavalière
« Vivre avec les chevaux c’est être connecté au présent. »
Voir les citations  
Coup de cœur
Notice
Les démarches officiels doivent se faire auprès de l’IFCE , la FFE et les Haras Nationaux , elles seules sont habilitées à vous guider dans ce domaine.

Le site « Au cœur des chevaux » a été réalisé avec le plus grand soin. Si malgré la vigilance dont il a fait l’objet certaines informations étaient incomplètes ou erronées, nous vous serions reconnaissant de nous contacter.

■ Les origines et l’histoire

Vivant à l’état sauvage, le Misaki, qui pâturent dans les collines, aurait, il y a environ 300 ans, retrouvé sa liberté. Il semblerait que la race ait des origines avec des chevaux Mongols ou bien chinois.

Élevé a Cape Toi et sur l’île de Kyushu dans la Préfecture de Miyazaki au Japon, le Misaki, qui est reconnu trésor naturel du Japon, a une population qui reste stable qui qui est toutefois faible. En 2011 elle a été touchée par une maladies, l’anémie infectieuse équine, qui a réduit les effectifs qui était déjà petits, en effet ils sont passés de 115 individus en 2008 à 82 individus en 2012. Fort heureusement ce nombre à augmenter et en 2013 où on comptait 91 chevaux. Le Misaki est parfois obligé de se nourrir dans la forêt pour trouver de quoi manger car les pâturages sur les zones herbeuses leurs font parfois défaut.

■ La morphologie et le caractère

Avec une taille comprise entre 1,24 mètre et 1,38 mètre et une moyenne de 1,32 mètre, le Misaki, qui a plutôt un aspect rustique mais toutefois fin, est principalement bai pangaré dans plusieurs nuances avec une raie dorsale, mais peu également être bai foncé et rarement noir ou alezan. Sa tête assez grande au profil rectiligne a une partie nasale plutôt effacée et des yeux en amande, son encolure est courte, son ventre est petit, ses membres courts sont minces et solides, sa croupe est courte et ses sabots sont petits. Les crins de sa crinière sont plutôt ébouriffés et ceux de sa queue sont pas très longs.

Résistant et très sobre, le Misaki est très bien adapté à la vie en liberté tout au long de l’année dans un environnement naturel qui lui convient parfaitement, car il s’agit d’un cheval frugale, donc qui se contente de peu de nourriture.

■ L’utilisation

Formidable attraction touristique, le Misaki, qui est laissé à l’état sauvage, est pris en photo tout au long de l’année par les visiteurs très enthousiasmés par le spectacle de ces chevaux sauvages, qui se laisse admirer sans réagir tant ils sont habitués à la présence de l’homme.

Rechercher
Article à la une
En 1911 ou 1912, un poulain blanc allait devenir le fondateur d’une race de chevaux... Le Camarilo White
Lire l’article  
Vidéo de la semaine
Chaque cheval est unique et peut être identifié grâce à ses ...
Voir la vidéo  
Arrêt sur image
La tête d’un Caspien...
Voir l’image  
Aimer notre page Facebook
Épingles sur Pinterest
Laisser un commentaire

Les informations affichées sur ce site internet ne sont pas exhaustives et sont données à titre indicatif exclusivement. Pour plus d’informations consultez les informations légales.
Reproduction interdite ® 2016 - 2018 Au-coeur-des-chevaux.com