Le Marismeña

Quizz
Les courses hippiques
L’effort demandé à un cheval d’obstacle est nettement plus faible que celui que requiert le galop en plat ?

Citation cavalière
« Vivre avec les chevaux c’est être connecté au présent. »
Voir les citations  
Coup de cœur
Notice
Les démarches officiels doivent se faire auprès de l’IFCE , la FFE et les Haras Nationaux , elles seules sont habilitées à vous guider dans ce domaine.

Le site « Au cœur des chevaux » a été réalisé avec le plus grand soin. Si malgré la vigilance dont il a fait l’objet certaines informations étaient incomplètes ou erronées, nous vous serions reconnaissant de nous contacter.

■ Les origines et l’histoire

Le Marismeña ou le « cheval des marais » est sans doute l’ancêtre des chevaux ibériques, ou tout du moins une variété locale. Ce cheval vit à l’état semi-sauvage dans les marais du Guadalquivir, d’où son nom. Il a probablement été croisé avec des chevaux d’Afrique du Nord par le passé.

Une fois par an, les chevaux sauvages Marismeña sont rassemblés pour être marqués et ensuite vendus.

La race est très rare et particulièrement en danger, il resterait environ 1300 individus de part le monde. Elle a souffert de la sécheresse et du manque de nourriture au cours l’année 2012.

On trouve le cheval de race Marismeña principalement dans le Parc Naturel de Doñana dans la région d’Andalousie en Espagne.

■ La morphologie et le caractère

Le Marismeña est un cheval ibérique typique, il a une tête assez large au profil convexe, une encolure plutôt courte et arquée et une queue attachée bas.

Une de ses spécifications est le développement de sa lèvre inférieure, lui permettant de manger dans une pâture submergée.

Jamais ferrés, il a de bons sabots larges représentatifs des chevaux vivant dans les marais.

Une fois apprivoisé, le Marismeña est un cheval courageux et de bonne volonté. Il est résistant, robuste et sobre avec une bonne santé.

Bien adapté aux zones humides, il est endurant à la marche dans les milieux difficiles.

■ L’utilisation

Le Marismeña est un bon cheval de randonnée mais également de Doma Vaquera.

Rechercher
Article à la une
En 1911 ou 1912, un poulain blanc allait devenir le fondateur d’une race de chevaux... Le Camarilo White
Lire l’article  
Vidéo de la semaine
Chaque cheval est unique et peut être identifié grâce à ses ...
Voir la vidéo  
Arrêt sur image
La tête d’un Caspien...
Voir l’image  
Aimer notre page Facebook
Épingles sur Pinterest
Laisser un commentaire

Les informations affichées sur ce site internet ne sont pas exhaustives et sont données à titre indicatif exclusivement. Pour plus d’informations consultez les informations légales.
Reproduction interdite ® 2016 - 2018 Au-coeur-des-chevaux.com