Le Kerry Bog

Quizz
Le polo
La perte d’un casque lors d’une partie de polo entraîne obligatoirement un arrêt de jeu ?

Citation cavalière
« Vivre avec les chevaux c’est être connecté au présent. »
Voir les citations  
Coup de cœur
Notice
Les démarches officiels doivent se faire auprès de l’IFCE , la FFE et les Haras Nationaux , elles seules sont habilitées à vous guider dans ce domaine.

Le site « Au cœur des chevaux » a été réalisé avec le plus grand soin. Si malgré la vigilance dont il a fait l’objet certaines informations étaient incomplètes ou erronées, nous vous serions reconnaissant de nous contacter.

■ Les origines et l’histoire

Le Kerry bog est probablement un descendant du poney celte importé en Irlande dès la plus haute Antiquité. Les études sur l’ADN mitochondrial l’ont révélé plus proche des races de poneys du nord, comme le Shetland écossais et le Welsh gallois, que du Connemara irlandais qui vit pourtant plus près de lui géographiquement. Poney des îles britanniques dit mountain and moorland en raison de son existence semi-sauvage, il vit plusieurs siècles dans l’environnement marécageux et montagneux du comté de Kerry, qui finit par forger un poney résistant aux intempéries, capable de se déplacer dans les marais et sur terrains accidentés.

Un ouvrage de 1617 conservé à la Bibliothèque Bodléienne suggère que les ancêtres de ces poneys sont alors connus sous le nom de Irish Hobbies. Au XVIIème siècle, il sert de poney de bât, transporte la tourbe, et tracte des attelages légers. En 1756, Isaac Ware, observant ces poneys, suppose qu’il s’agit d’Asturcóns importés depuis l’Espagne.

Les guerres napoléoniennes entraînent une forte exportation de la race pour le bât ou la traction, et au début du XXème siècle, la Première Guerre mondiale concorde également avec des exportations réduisant le nombre de ces poneys. Le Kerry bog reste employé par les tourbiers ainsi que l’atteste un observateur en 1962, mais la motorisation des transports réduit la nécessité de son utilisation, tout comme la concurrence des ânes importés. La Seconde Guerre mondiale et les famines n’arrangent pas sa situation, les poneys sont même pris pour cible par des tireurs. Les effectifs déclinent régulièrement jusqu’à ce que le sort de ces animaux attire l’attention de l’analyste ADN John Mulvihill, habitant de Glenbeigh, dont le père et le grand-père travaillaient avec des poneys.

La race est encore méconnue et reste en danger, grâce aux efforts de conservation, on compte aujourd’hui plus de 380 individus.

■ La morphologie et le caractère

Le Kerry Bog est le plus souvent bai, mais il peut être aussi noir, alezan, gris, souris et isabelle. La robe pie est acceptée aux États Unis.

Petit et compact, il a une tête au profil rectiligne et quelquefois légèrement concave avec de petites oreilles. Son encolure est forte, ses membres sont musclés et ses sabots très solides. Les crins de la crinière et de la queue sont plutôt abondants et le pelage d’hiver est très dense, ce qui lui permet de résister aux intempéries.

Le Kerry Bog est intelligent, calme, facile et il constitue un bon cheval familial. Il a le pied sûr, il est robuste et très endurant, tout à fait adapté au climat humide et aux régions marécageuses. Il nécessite peu d’entretien.

■ L’utilisation

Autrefois principalement utilisé comme animal de trait et de bât, il fait de nos jours une agréable monture pour enfants, il peut aussi être utilisé pour le bât et peut se révéler être un compagnon pour les randonneurs.

Rechercher
Article à la une
En 1911 ou 1912, un poulain blanc allait devenir le fondateur d’une race de chevaux... Le Camarilo White
Lire l’article  
Vidéo de la semaine
Chaque cheval est unique et peut être identifié grâce à ses ...
Voir la vidéo  
Arrêt sur image
La tête d’un Caspien...
Voir l’image  
Aimer notre page Facebook
Épingles sur Pinterest
Laisser un commentaire

Les informations affichées sur ce site internet ne sont pas exhaustives et sont données à titre indicatif exclusivement. Pour plus d’informations consultez les informations légales.
Reproduction interdite ® 2016 - 2018 Au-coeur-des-chevaux.com