Le Garrano

Quizz
Le paraéquestre
L’équitation peut favoriser l’insertion sociale ?

Citation cavalière
« Vivre avec les chevaux c’est être connecté au présent. »
Voir les citations  
Coup de cœur
Notice
Les démarches officiels doivent se faire auprès de l’IFCE , la FFE et les Haras Nationaux , elles seules sont habilitées à vous guider dans ce domaine.

Le site « Au cœur des chevaux » a été réalisé avec le plus grand soin. Si malgré la vigilance dont il a fait l’objet certaines informations étaient incomplètes ou erronées, nous vous serions reconnaissant de nous contacter.

■ Les origines et l’histoire

Le Garrano est une race de chevaux très ancienne descendant sans doute des petits chevaux celtiques, et qui a été peu croisée, sauf avec l’Arabe au XIXème siècle. Il a eu par le passé une influence sur de nombreuses races, dont le Pure Race Espagnol. Exporté en Amérique par les colons ibériques, il est notamment à l’origine d’une race brésilienne, le Galiceño.

Cette petite race locale est encore rare de nos jours, mais, fort heureusement, elle est protégée depuis les années 1970. On comptait environ 2000 individus en 2012. Le Garrano est l’une de proies des loups portugais, eux aussi protégés dans le parc national Peneda-Gerês.

■ L’élevage

Le Garrano est toujours élevé en semi-liberté. On le trouve surtout dans le régions du Minho et du Tràs-os-Montes, dans le parc national de Penada-Gerês, et plus généralement au Portugal, en Espagne et quelques uns en France.

■ La morphologie et le caractère

Le Garrano a une tête avec un profil rectiligne ou légèrement concave avec de grands yeux et des lèvres épaisses. Il a une encolure assez longue, un garrot effacé, un dos plutôt long, une queue attachée bas, un ventre rond, des membres robustes, de petits sabots. Les crins sont longs et épais, parfois ondulés, et crépus à la racine au niveau de la queue. Certains de ces petits chevaux, plus marqués par leur origine Arabe, sont un peu plus fins avec un profil plus concave.

Une fois apprivoisé, le Garrano est docile et intellignet, robuste, très rustique et pourvu d’un pied sûr.

■ L’utilisation

Il est traditionnellement utilisé pour l’agriculture ou le bât, il est de nos jours plus utilisé pour la selle, et entres autres le tourisme équestre. Il convient également à l’attelage. Il est la monture des courses traditionnelles locales de « Passo Travado », qui se pratiquent à une allure spécifique.

Rechercher
Article à la une
En 1911 ou 1912, un poulain blanc allait devenir le fondateur d’une race de chevaux... Le Camarilo White
Lire l’article  
Vidéo de la semaine
Chaque cheval est unique et peut être identifié grâce à ses ...
Voir la vidéo  
Arrêt sur image
La tête d’un Caspien...
Voir l’image  
Aimer notre page Facebook
Épingles sur Pinterest
Laisser un commentaire

Les informations affichées sur ce site internet ne sont pas exhaustives et sont données à titre indicatif exclusivement. Pour plus d’informations consultez les informations légales.
Reproduction interdite ® 2016 - 2018 Au-coeur-des-chevaux.com