Le Fell

Quizz
La méthodologie du pansage
L’étrille peut être remplacée par un gant de pansage à picots ?

Citation cavalière
« Vivre avec les chevaux c’est être connecté au présent. »
Voir les citations  
Coup de cœur
Notice
Les démarches officiels doivent se faire auprès de l’IFCE , la FFE et les Haras Nationaux , elles seules sont habilitées à vous guider dans ce domaine.

Le site « Au cœur des chevaux » a été réalisé avec le plus grand soin. Si malgré la vigilance dont il a fait l’objet certaines informations étaient incomplètes ou erronées, nous vous serions reconnaissant de nous contacter.

■ Les origines et l’histoire

Proche du Dales, le Fell descend lui aussi des anciens chevaux du nord de l’Angleterre, les poneys des Pennines, disparus depuis longtemps. Le Fell semblerait issu de croisement entre ces poneys et les chevaux apportés par les romains, le cheval de Frise (Frison). Il aurait également reçu un apport de sang de Galloway, race également dispurue. Les Fells furent utilisés pour les travaux agricoles et la bât, mais aussi dans les mines. Quelques troupeaux sont aujourd’hui encore élevés en liberté.

Au début, la couleur prédominante était un marron tirant vers le noir, par la suite on a obtenu des animaux de robe brune, baie et grise. Ce poney tient son nom de son biotope historique, les fells (collines) du Lake District. Avec environ 8000 individus dans le monde, le Fell reste une race avec peu d’effectifs. Il existe toujours des troupes semi-sauvages qui se reproduisent sur les Fells, mais pas si nombreuses qu’autrefois.

■ L’élevage

Le Fell est principalement élevé en Angleterre en semi-liberté, ce qui permet à la race de conserver sa rusticité face à un climat rigoureux. On en retrouve aussi en Europe, aux États Unis et au Canada. Equus Survival Trust classe la race comme étant « Vulnérable » (entre 500 et 1 500 femelles aptes à se reproduire) aux États Unis, d’après l’évaluation de 2016.

Le Fell est victime d’une maladie mendelienne récessive mortelle, le syndrome d’immunodéficience du poulain. Il touche environ 10 % des naissances chez la race, avant les études visant à l’éliminer. Une sélection génétique sur les reproducteurs doit être mises en place pour éviter les naissances de poulains malades.

■ La morphologie et le caractère

La taille varie de 1,32 mètre à 1,42 mètre. La tête est petite, avec un front large, de grands naseaux, des yeux généreux et intelligents, des oreilles courtes et alertes. L’épaule est solide, longue et bien oblique. Le corps est fort et profond avec l’arrière-main bien musclée, une crinière et une queue longues, des crins abondants. Les membres sont courts et puissants, osseux, aux articulations longues et saines. Au niveau des pieds, les paturons doivent être légèrement obliques. Les fanons abondent de poils fins et soyeux. Les sabots sont durs et d’un « bleu » caractéristique. Le poney Fell doit présenter de grandes enjambées à toutes les allures, avec une bonne articulation du genou et du jarret.

Les robes robes admises sont le noir, le bai brun et le gris, une étoile blanche sur la tête et des balzanes blanches sont permises sur les postérieurs. Un excès de taches blanches n’est pas souhaitable mais de tels poneys sont enregistrables.

Les qualités principales du Fell sont la résistance, la vigueur et l’intelligence qui lui permettent de vivre et de bien se porter dans les conditions dures prévalant sur ces poneys. Il est connu pour ses jolies allures, notamment au trot, et ses belles foulées.

■ L’utilisation

Son corps robuste, ses courtes jambes solides et son humeur égale permettent de le faire voyager jusqu’à 380 kilomètres par semaine. Il est réputé dans tout le nord pour son trot rapide et soutenu. Ces poneys bien dressés sont désormais utilisés pour la randonnée et l’attelage. Le Fell procure une promenade agréable, car son activité, sa force et sa vigueur, acquises au fil des générations dans son environnement de montagnes lui donnent un bon équilibre, essentiel pour cette utilisation. Comme poney d’attelage, le Fell a une force et une résistance exceptionnelle, son apparence lui donne un air « sérieux ». Les poneys Fells participent aussi à la chasse, travaillent avec les troupeaux, font toutes sortes d’activités de monte et travaillent même dans les forêts à tirer du bois.

Rechercher
Article à la une
En 1911 ou 1912, un poulain blanc allait devenir le fondateur d’une race de chevaux... Le Camarilo White
Lire l’article  
Vidéo de la semaine
Chaque cheval est unique et peut être identifié grâce à ses ...
Voir la vidéo  
Arrêt sur image
La tête d’un Caspien...
Voir l’image  
Aimer notre page Facebook
Épingles sur Pinterest
Laisser un commentaire

Les informations affichées sur ce site internet ne sont pas exhaustives et sont données à titre indicatif exclusivement. Pour plus d’informations consultez les informations légales.
Reproduction interdite ® 2016 - 2018 Au-coeur-des-chevaux.com