Le Djavakheti

Quizz
Le saut d’obstacles
Un mur est un obstacle entièrement constitué de pièces empilées ?

Citation cavalière
« Vivre avec les chevaux c’est être connecté au présent. »
Voir les citations  
Coup de cœur
Notice
Les démarches officiels doivent se faire auprès de l’IFCE , la FFE et les Haras Nationaux , elles seules sont habilitées à vous guider dans ce domaine.

Le site « Au cœur des chevaux » a été réalisé avec le plus grand soin. Si malgré la vigilance dont il a fait l’objet certaines informations étaient incomplètes ou erronées, nous vous serions reconnaissant de nous contacter.

■ Les origines et l’histoire

Le Djavakheti a été élevé sur les pâturages du plateau de Djavakheti à partir du XIXème siècle. Dans les années 1841 à 1845 des juments locales de Crimée et du Don ont été croisées avec des étalons de Trait Russes. Ensuite, vers 1938, avec des Ardennais, des Belges et des Percherons.

Le Djavakheti est un cheval local qui est peu connu, même dans son pays d’origine, la Géorgie. On ne connait pas précisément l’effectif exact de la race qui est considérée comme rare.

On le trouve principalement dans le plateau volcanique de Djavakheti, qui est un haut plateau Arménien, dans le sud de la Géorgie.

■ La morphologie et le caractère

Le Djavakheti est surtout bai foncé, gris foncé et noir, généralement avec des marques blanches, les mâles mesurent en moyenne 1,46 mètre et les juments 1,41 mètre. On distingue trois types qui sont plus ou moins massif.

Ce petit cheval de selle a une constitution solide, la tête a un profil rectiligne, le garrot est moyennement marqué, le dos est plutôt long, la croupe est légèrement inclinée, les membres sont fins et la queue est attachée haut.

Le Djavakheti est intelligent, obéissant, endurant avec un tempérament vigoureux, capable de supporter de très dures conditions de travail.

Il affiche une bonne résistance et il est bien adapté aux conditions météorologiques rigoureuses de la Géorgie ainsi qu’aux hivers longs et froids. Il a un bon trot et est facile d’entretien.

■ L’utilisation

Le Djavakheti est adapté à l’équitation et également comme cheval de bât.

Les juments sont aussi souvent croisés avec des ânes pour la production de Mules.

Rechercher
Article à la une
En 1911 ou 1912, un poulain blanc allait devenir le fondateur d’une race de chevaux... Le Camarilo White
Lire l’article  
Vidéo de la semaine
Chaque cheval est unique et peut être identifié grâce à ses ...
Voir la vidéo  
Arrêt sur image
La tête d’un Caspien...
Voir l’image  
Aimer notre page Facebook
Épingles sur Pinterest
Laisser un commentaire

Les informations affichées sur ce site internet ne sont pas exhaustives et sont données à titre indicatif exclusivement. Pour plus d’informations consultez les informations légales.
Reproduction interdite ® 2016 - 2018 Au-coeur-des-chevaux.com