Le Criollo Argentin

Quizz
Le membre postérieur
L’éparvin conduit le trotteur à la faute en l’incitant à passer au galop ?

Citation cavalière
« Vivre avec les chevaux c’est être connecté au présent. »
Voir les citations  
Coup de cœur
Notice
Les démarches officiels doivent se faire auprès de l’IFCE , la FFE et les Haras Nationaux , elles seules sont habilitées à vous guider dans ce domaine.

Le site « Au cœur des chevaux » a été réalisé avec le plus grand soin. Si malgré la vigilance dont il a fait l’objet certaines informations étaient incomplètes ou erronées, nous vous serions reconnaissant de nous contacter.

■ Les origines et l’histoire

L’histoire du Criollo Argentin commença en 1535 avec l’introduction d’environ cent Andalous et quelques chevaux de trait par Don Pedro Mendoza, dans la région connue sous le nom de Nouvelle Toledo, qui est aussi le fondateur de Buenos Aires.

Retourné à l’état sauvage dans la pampa, ils se multiplièrent en hardes. Les colons attrapaient de temps en temps quelques têtes pour en faire des chevaux de selle ou d’attelage. Le véritable élevage de Criollo Argentin ne commença qu’au début du XXème siècle, lorsque cette race fut croisée avec des étalons Européens et Américains. En partie issue d’une sélection naturelle, c’est le cheval des Gauchos.

Le premier Stud Book d’élevage apparut au Chili en 1893, puis en Argentine en 1912, enfin au Brésil et en Urugay en 1930. Les chiliens appelaient le Criollo le « Fina Sangre Chilena ». Plus tard les quatre Stud Books furent réunis.

■ La morphologie et le caractère

Le Criollo Argentin est un cheval volontaire et rapide, extrêmement endurant, résistant, frugal, avec une très bonne longévité, à toutes ses qualités s’ajoutent son sens du bétail.

Compact, c’est un cheval à la tête courte au profil rectiligne ou légèrement convexe avec un front large et des oreilles assez longues. Son encolure est arquée, ses épaules inclinées, son dos assez court terminé par une croupe musclée qui se prolonge vers des membres courts et forts agrémentés de sabots durs. Il a souvent la crinière rasée.

■ L’utilisation

Utilisé principalement par les Gauchos, le Criollo Argentin est avant tout un excellent cheval du travail du bétail (et donc d’équitation western). Il est aussi apprécié pour les épreuves d’endurance, de polo et pour la randonnée. Mais il peut tout à fait être une bonne monture dans diverses autres disciplines.

Rechercher
Article à la une
En 1911 ou 1912, un poulain blanc allait devenir le fondateur d’une race de chevaux... Le Camarilo White
Lire l’article  
Vidéo de la semaine
Chaque cheval est unique et peut être identifié grâce à ses ...
Voir la vidéo  
Arrêt sur image
La tête d’un Caspien...
Voir l’image  
Aimer notre page Facebook
Épingles sur Pinterest
Laisser un commentaire

Les informations affichées sur ce site internet ne sont pas exhaustives et sont données à titre indicatif exclusivement. Pour plus d’informations consultez les informations légales.
Reproduction interdite ® 2016 - 2018 Au-coeur-des-chevaux.com