Le Cob Normand

Quizz
Le pâturage
La croissance de l’herbe est environ deux fois plus lente en août et septembre qu’en mai et en juin ?

Citation cavalière
« Vivre avec les chevaux c’est être connecté au présent. »
Voir les citations  
Coup de cœur
Notice
Les démarches officiels doivent se faire auprès de l’IFCE , la FFE et les Haras Nationaux , elles seules sont habilitées à vous guider dans ce domaine.

Le site « Au cœur des chevaux » a été réalisé avec le plus grand soin. Si malgré la vigilance dont il a fait l’objet certaines informations étaient incomplètes ou erronées, nous vous serions reconnaissant de nous contacter.

■ Les origines et l’histoire

Le Cob Normand a connu un affaiblissement de ses effectifs jusqu’en dans les années 1990, mais de nos jours la population se porte plutôt bien et semble stabilisée. Avec plus de 450 poulinages en 2008, le nombre de juments est évalué à environ 800 individus et approximativement soixante étalons en 2012 étaient en activités. Il manque de popularité, frot heureusement pour la race, il est très apprécié en Normandie d’où il est originaire.

Descendant de l’ancien Carossier Normand, il a des origines provenant du Pur Sang et du Norfolk. La race s’est véritablement développée au XXème siècle avec la création de son Stud Book en 1950.

A l’instar des autres races de chevaux de trait, le Cob Normand n’a pas été développé pour faire de la viande, son utilité première consistait dans le croisement de sa race avec le Pur Sang Anglais afin de produire le célèbre Selle Français, grâce à cet utilisation, il n’a pas perdu sa morphologie initiale, il est d’ailleurs le plus léger des races de chevaux de trait françaises.

Son élevage se situe principalement dans l’ouest de la France, en Normandie.

■ La morphologie et le caractère

Le Cob Normand qui est un cheval élégant, énergique et polyvalent possède des allures brillantes et constitue un cheval précoce qui peut être mis au travail très jeune, à côté de cela, ce cheval rustique peut facilement vivre à l’extérieur tout au long de l’année.

De trait léger et plutôt grand, le Cob Normand qui accuse un poids de 550 à 800 kilogrammes a une tête au profil rectiligne ou convexe avec de petite oreilles. Son encolure est épaisse, son garrot est marqué et ses épaules sont larges. Il a un dos court, une croupe double, musclée et inclinée prolongée par des membres courts et musclés et terminés par des sabots larges.

■ L’utilisation

Le Cob Normand, qui est un bon compromis entre le cheval de selle et de trait, est très utilisé et apprécié pour l’attelage de compétition car il obtient d’excellent résultats, mais il convient aussi pour l’équitation de loisirs.

Rechercher
Article à la une
En 1911 ou 1912, un poulain blanc allait devenir le fondateur d’une race de chevaux... Le Camarilo White
Lire l’article  
Vidéo de la semaine
Chaque cheval est unique et peut être identifié grâce à ses ...
Voir la vidéo  
Arrêt sur image
La tête d’un Caspien...
Voir l’image  
Aimer notre page Facebook
Épingles sur Pinterest
Laisser un commentaire

Les informations affichées sur ce site internet ne sont pas exhaustives et sont données à titre indicatif exclusivement. Pour plus d’informations consultez les informations légales.
Reproduction interdite ® 2016 - 2018 Au-coeur-des-chevaux.com