Le Cheval de Sang Belge

Quizz
Le pâturage
La croissance de l’herbe est environ deux fois plus lente en août et septembre qu’en mai et en juin ?

Citation cavalière
« Vivre avec les chevaux c’est être connecté au présent. »
Voir les citations  
Coup de cœur
Notice
Les démarches officiels doivent se faire auprès de l’IFCE , la FFE et les Haras Nationaux , elles seules sont habilitées à vous guider dans ce domaine.

Le site « Au cœur des chevaux » a été réalisé avec le plus grand soin. Si malgré la vigilance dont il a fait l’objet certaines informations étaient incomplètes ou erronées, nous vous serions reconnaissant de nous contacter.

■ Les origines et l’histoire

Le Cheval de Sang Belge ou BWP a une histoire plutôt récente. La race est issue de la cavalerie rurale (Landelijke Ruiterijcavalerie), fondée en 1937 par le chanoine De Mey. Une loi belge interdisant d’élever des chevaux de selle qui seraient également montés pour le loisir et le sport, il faut attendre son abolition en 1954 pour voir la naissance des premiers élevages belges de chevaux de selle.

Un Stud Book voit le jour en 1955 sous le nom de « VZW Fokvereninging van het Landbourijpaard (Association nationale de l’élevage du cheval de selle agricole) ». Mais ce nom est rapidement abandonné au profit du nom actuel à savoir le Belgisch Warmbloedpaard (cheval de sang belge), soit le BWP.

L’élevage de chevaux de sang n’étant pas traditionnel en Belgique, les éleveurs ont cherché des apports de sang à l’étranger. La jumenterie locale, composée de chevaux de trait léger, est croisée dans un premier temps avec des chevaux Gelderland. Les premiers produits sont robustes, fiables, mais lourds et sans aucune aptitude sportive.

Les éleveurs se tournent alors vers la Normandie et le Hanovre où des sujets belges sont croisés avec des chevaux Selle Français et Hanovriens. Les éleveurs cherchent en effet chez ces races un modèle plus sportif de par leur ascendance Pur Sang.

D’autres croisements ont également été réalisés avec des chevaux Pur Sang, et plus dernièrement avec des chevaux Anglo Arabe et Hollandais Sang Chaud.

Le BWP peut ainsi faire valoir dans ses origines des chevaux comme « Ibrahim » venant de France, les étalons « Flugel » et « Lugano » en provenance du Hanovre et l’étalon « Codex » venant des Pays Bas.

■ La morphologie

Le BWP est un cheval de sport qui a une physionomie assez compacte, de la masse, une musculature développée et des membres puissants. Agile, ses allures sont souples et la foulée galop de qualité.

Son encolure est courte. Le poitrail est ample, large et profond. Ses membres sont courts et solides. Ses canons sont longs, ses pieds sont inclinés et de taille égale. C’est un cheval aux hanches larges et à l’arrière main puissante. Sa croupe est inclinée et la queue attachée haut. Le corps est bien arrondi avec un passage de sangle profond.

■ L’utilisation

Le Cheval de Sang Belge se trouvent dans toutes les disciplines des sports équestres, mais excelle pour le saut d’obstacle.

Rechercher
Article à la une
En 1911 ou 1912, un poulain blanc allait devenir le fondateur d’une race de chevaux... Le Camarilo White
Lire l’article  
Vidéo de la semaine
Chaque cheval est unique et peut être identifié grâce à ses ...
Voir la vidéo  
Arrêt sur image
La tête d’un Caspien...
Voir l’image  
Aimer notre page Facebook
Épingles sur Pinterest
Laisser un commentaire

Les informations affichées sur ce site internet ne sont pas exhaustives et sont données à titre indicatif exclusivement. Pour plus d’informations consultez les informations légales.
Reproduction interdite ® 2016 - 2018 Au-coeur-des-chevaux.com