Le Cheval d’Abaco

Quizz
Le transport
On peut remplacer les protections de transport par des bandes de repos posées sur des flanelles lors de l’apprentissage du poulain pour la monte dans un van ?

Citation cavalière
« Vivre avec les chevaux c’est être connecté au présent. »
Voir les citations  
Coup de cœur
Notice
Les démarches officiels doivent se faire auprès de l’IFCE , la FFE et les Haras Nationaux , elles seules sont habilitées à vous guider dans ce domaine.

Le site « Au cœur des chevaux » a été réalisé avec le plus grand soin. Si malgré la vigilance dont il a fait l’objet certaines informations étaient incomplètes ou erronées, nous vous serions reconnaissant de nous contacter.

■ Les origines et l’histoire

Des chevaux ont été portées dans l’île d’Abaco par une société d’exploitation forestière dans la fin des années 1800 en provenance de Cuba. Leurs origines ne sont pas claires jusqu’en 1998, quand il a été reconnu, par quelques individus, que les chevaux étaient probablement une lignée de Barbes élevée en Espagne.

En Août 2002, sur la base d’analyses l’ADN et des registres distincts de photos et de vidéos, ils ont été acceptés par l’American Horse Register comme Abaco Barbe (nommé en France cheval d’Abaco), descendants des chevaux amenés au moment des explorations des Conquistadors. Dans les années 1940, les tracteurs ont été introduit et les chevaux ont été abandonné. Deux cent chevaux sont ainsi revenus à l’état sauvage.

Dans les années 1960 à 1970, il ne restait plus que beaucoup d’individus recensés à cause de multiples interventions humaines, une route à été créée et certaines personne s’amusaient à les capturer par la fenêtre de leur véhicule à l’aide d’une corde ou simplement à rouler et à attendre qu’il s’arrête d’épuisement.

En 1992, le troupeau était supérieur à trente et en 1997, ce nombre était tombé à dix sept. Une association à été créée « Wild Horses of Aabaco » qui a permis de créer une ferme pour protéger les rescapés. En 1998 il n’y aura aucune naissance et ensuite de nombreuses juments avortes pour des raisons inconnues.

En 2004, il ne restait plus qu’une douzaines de chevaux. Le gouvernement des Bahamas a récemment créé une réserve pour le Barbe Abaco. L’un des étalons restants, Cappella, a été nommé modèle de la race en 2005.

De nos jours, le Cheval d’Abaco, vit exclusivement en liberté, à l’état sauvage.

■ La morphologie

Ces chevaux peuvent avoir toutes les couleurs de robes rencontrées chez la race Barbe, y compris le pie, le rouan, l’alezan et le noir. Il mesure environs 1,30 à 1,40 mètre au garrot.

Il a une longue tête au profil convexe, un dos court et musclé. Les crins de la crinière et de la queue sont fournis.

Rechercher
Article à la une
En 1911 ou 1912, un poulain blanc allait devenir le fondateur d’une race de chevaux... Le Camarilo White
Lire l’article  
Vidéo de la semaine
Chaque cheval est unique et peut être identifié grâce à ses ...
Voir la vidéo  
Arrêt sur image
La tête d’un Caspien...
Voir l’image  
Aimer notre page Facebook
Épingles sur Pinterest
Laisser un commentaire

Les informations affichées sur ce site internet ne sont pas exhaustives et sont données à titre indicatif exclusivement. Pour plus d’informations consultez les informations légales.
Reproduction interdite ® 2016 - 2018 Au-coeur-des-chevaux.com