Le Chartreux

Quizz
Les postérieurs
La jument a une croupe beaucoup plus large que l’étalon ?

Citation cavalière
« Vivre avec les chevaux c’est être connecté au présent. »
Voir les citations  
Coup de cœur
Notice
Les démarches officiels doivent se faire auprès de l’IFCE , la FFE et les Haras Nationaux , elles seules sont habilitées à vous guider dans ce domaine.

Le site « Au cœur des chevaux » a été réalisé avec le plus grand soin. Si malgré la vigilance dont il a fait l’objet certaines informations étaient incomplètes ou erronées, nous vous serions reconnaissant de nous contacter.

■ Les origines et l’histoire

Le Chartreux (Cartujano ou l’Andalou Cartujano) est un cheval qui n’appartient pas à une race distincte, mais à une branche particulière, généralement considérée comme la lignée restante de la plus pure souche du Pure Race Espagnole, au Stud Book elle est parmi les plus anciennes du monde. C’est la seule lignée dont des traces remonte au XVème siècle. Le Cartujano est élevée par des Moines Chartreux depuis 1476.

La race est vraiment créée au début du XVIIIème siècle, lorsque deux frères espagnols, André et Diego Zamora, ont acheté un étalon nommé El Soldado, qu’ils ont croisé avec des juments achetées par le roi d’Espagne et placées à Aranjuez, dans le plus ancien Haras d’Espagne. Un poulain gris foncé nommé Esclavo, descendants d’El Soldado qui est devenu le père fondateur de la ligne Cartujano.

En 1736, quelques juments ont été remises à des moines chartreux pour régler une dette. Le stock donné aux moines a été élevé comme une lignée spéciale, connue sous le nom de Zamoranos. Les moines chartreux ont introduit du sang Arabe et du Barbe pour améliorer la race. Le Cartujano est considérablement appauvri au cours de la guerre d’Espagne, un seul poulain Cartujano est récupéré dans l’élevage de Carrera. La souche aurait disparu sans les efforts de la famille Zapata.

En 1835, l’élevage du couvent a été dissout et transmis à l’État ainsi qu’à des éleveurs sélectionnés. Dans beaucoup de lignées, il y a aujourd’hui du sang Cartujano. Le nom Cartujano est réservé pour les lignées qui descendent directement de la Cartuja de Jerez.

■ La morphologie

La tête est de longueur moyenne, rectangulaire et sèche. Les oreilles sont de taille moyenne, bien plantées, écartées et très mobiles. Le front est large, légèrement voûté, le profil est sub-convexe ou plat. Les yeux vifs au regard éveillé, de forme ovale, courbes des orbites douces ou à demi effacées.

La face droite ou légèrement convexe, est un peu étroite et sèche. L’encolure légèrement arquée est de longueur moyenne. La crinière est forte et abondante. Son garrot est large et bien marqué. Le dos est musclé, le rein court et large, horizontal ou légèrement recourbé. La queue à des crins abondants et longs. Les épaules sont musclées et obliques. Les avant bras sont forts et bien dirigés, les genoux bien formés et secs.

Le canon de longueur proportionnée à des tendons secs. Le paturon est sec et ressorti, très élastique, mais sans exagération. Les sabots compacts ont un périmètre régulier. Les cuisses et les fesses sont bien musclées et le jarret est long.

Rechercher
Article à la une
En 1911 ou 1912, un poulain blanc allait devenir le fondateur d’une race de chevaux... Le Camarilo White
Lire l’article  
Vidéo de la semaine
Chaque cheval est unique et peut être identifié grâce à ses ...
Voir la vidéo  
Arrêt sur image
La tête d’un Caspien...
Voir l’image  
Aimer notre page Facebook
Épingles sur Pinterest
Laisser un commentaire

Les informations affichées sur ce site internet ne sont pas exhaustives et sont données à titre indicatif exclusivement. Pour plus d’informations consultez les informations légales.
Reproduction interdite ® 2016 - 2018 Au-coeur-des-chevaux.com