Le Camargue

Quizz
Les postérieurs
Le paturon des antérieurs est un peu plus relevé que celui des postérieurs ?

Citation cavalière
« Vivre avec les chevaux c’est être connecté au présent. »
Voir les citations  
Coup de cœur
Notice
Les démarches officiels doivent se faire auprès de l’IFCE , la FFE et les Haras Nationaux , elles seules sont habilitées à vous guider dans ce domaine.

Le site « Au cœur des chevaux » a été réalisé avec le plus grand soin. Si malgré la vigilance dont il a fait l’objet certaines informations étaient incomplètes ou erronées, nous vous serions reconnaissant de nous contacter.

■ Les origines et l’histoire

Le Camargue fait partie des plus anciennes races du monde, d’origine tellement lointaine que celle-ci demeure encore entourée de mystères, d’origine Arabe, Barbe, Asiatique ou Celte, descendant du Cheval de Prjewalski, le Camargue présenterait plutôt de nettes similitudes avec le cheval de Solutré, dont on retrouve la représentation rupestre dans les grottes préhistoriques de Lascaux, où au pied d’une falaise rocheuse, on découvrit des milliers de squelettes des chevaux.

Les hommes primitifs leur faisaient la chasse selon une méthode assez horrible, ils les apeuraient par des cris et des hurlements, et les pourchassaient jusqu’à ce ravin où les animaux affolés se précipitaient. Le Camargue remonterait donc à l’Antiquité.

Le Camargue est aussi le dernier représentant vivant à l’état sauvage, et pourtant il ne s’agit ni de chevaux sauvages, ni d’une race affinée. Cet animal, des plus robustes, est certainement la plus rustique des races élevées en France.

Il aurait été amené bien avant l’ère chrétienne sur les bords de la Méditerranée par les troupes d’Hannibal, au cours de la deuxième guerre punique. Deux siècles plus tard, il fut très apprécié dans les armées de Jules César. Il aurait ensuite créée deux haras, l’un à Arles et l’autre à Rhodanisia, pour effectuer des croisements entre les chevaux numides et ceux des Marais Pontins. Les croisements auraient été renouvelés pendant le séjour des Sarrasins en Provence, vers 730, et à l’époque des croisades.

Napoléon le recrute pour équiper sa grande armée, et il figure vers 1865 comme bon porteur lors de la percée du canal de Suez. Malgré les croisements effectués au XIXème siècle, avec l’Arabe, le Pur Sang Anglais, l’Anglo Arabe et le Postier Breton, il a gardé son type d’origine.

La race qui a bien failli s’éteindre vers 1950, est répertoriée depuis 1968 dans un Stud Book, mais elle n’a été reconnue que depuis 1978.

■ La morphologie et le caractère

Le Camargue est un cheval de type médioligne. Il pourrait être classé dans la catégorie des doubles poneys par la Fédération Équestre International.

Sa robe est généralement grise, baie ou rouanne à la naissance. Elle s‘éclaircit avec l’âge et peut devenir truitée ou mouchetée après trois ans. Sa robe claire n’attire pas les moustiques de sa Camargue natale et la résistante texture de sa peau le protège des piqûres d’insectes. Sa double queue, attachée bas, longue et traînante.

Malgré sa petite taille, c’est un cheval de travail extrêmement maniable, très bon porteur et résistant. Il a un caractère tranquille et il est fort et résistant à la fatigue.

Sa tête est un peu grande, épaisse et carrée, de profil rectiligne ou convexe, avec les ganaches prononcées. Son nez est busqué, son front est large et plat et ses oreilles sont courtes mais très mobiles. Ses yeux, à fleur de tête, sont grands et expressifs. Son encolure est courte, musclée, large à la base et ornée d’une crinière très fournie, souvent double. Son rein est long et puissant et ses flancs sont développés. La ligne dorso-lombaire est droite, la croupe est oblique. Le thorax est ample. Sa poitrine est profonde et très large alors que son épaule droite et courte s’achève par un garrot plat, mais assez prononcé. Les articulations sont sèches et résistantes, les jambes et les avant bras sont longs. Son pied, très sûrs, au sabot gris ou rose et généralement non ferré.

Le cheval de Camargue n’est pas très rapide mais il est très agile. Il sait se protéger du vent froid en se bouchant les narines et en courbant la tête d’une façon particulière.

■ L’élevage

Il est élevé uniquement dans le Delta du Rhône, notamment dans les zones marécageuses de la Camargue, mais aussi dans la région de Fos sur Mer et Tarascon jusqu’à Montpellier.

Les troupeaux ou « manades » s’ébattent en liberté dans les herbages parsemés d’étangs.

En 1928, une réserve naturelle nationale de 150 kilomètres carrés fut créée pour le Camargue où il est à demi sauvage et vit en troupeaux de quarante à cinquante individus.

Tous les ans, les poulains sont marquées au fer rouge.

■ L’utilisation

Il est utilisé par les gardiens de troupeaux (gardians) pour trier les taureaux de Camargue avec lesquels il partage les pâturages.

Il est également utilisé pour d’autre disciplines équestres comme le dressage, l’attelage, le concours complet, le saut d’obstacles, ainsi qu’à l’équitation de loisir et le tourisme équestre.

■ La légende du cheval de Camargue

Une légende dit que le cheval camarguais est un animal « né de l’écume de la mer ».

Jean Claude Girard, conservateur des musées du Gard, raconte la légende d’un homme poursuivi par un taureau noir sur la plage de Saintes Maries de la Mer. Il n’a pas d’autre choix que de se jeter à la mer.

Alors qu il était pris par le courant, il fut sauvé par un étalon qui sortit de l’écume et qui lui dit « Je ne serai jamais ton esclave, mais ton ami ».

L’homme apprivoisa l’étalon durant trois jours et celui-ci devint à la fois son meilleur ami et le fondateur des chevaux Camarguais.

Il existe plusieurs variantes à cette légende.

  La sélection de la boutique
Rechercher
Article à la une
En 1911 ou 1912, un poulain blanc allait devenir le fondateur d’une race de chevaux... Le Camarilo White
Lire l’article  
Vidéo de la semaine
Chaque cheval est unique et peut être identifié grâce à ses ...
Voir la vidéo  
Arrêt sur image
La tête d’un Caspien...
Voir l’image  
Aimer notre page Facebook
Épingles sur Pinterest
Laisser un commentaire

Les informations affichées sur ce site internet ne sont pas exhaustives et sont données à titre indicatif exclusivement. Pour plus d’informations consultez les informations légales.
Reproduction interdite ® 2016 - 2018 Au-coeur-des-chevaux.com