L’Einsiedler

Quizz
La région périnéale
Il est pratiquement impossible par simple inspection de différencier un cheval castré d’un cryptorchide bilatéral ?

Citation cavalière
« Vivre avec les chevaux c’est être connecté au présent. »
Voir les citations  
Coup de cœur
Notice
Les démarches officiels doivent se faire auprès de l’IFCE , la FFE et les Haras Nationaux , elles seules sont habilitées à vous guider dans ce domaine.

Le site « Au cœur des chevaux » a été réalisé avec le plus grand soin. Si malgré la vigilance dont il a fait l’objet certaines informations étaient incomplètes ou erronées, nous vous serions reconnaissant de nous contacter.

■ Les origines et l’histoire

Les origines remontent au Vème siècle. Ce sont des moines de l’abbaye de Einsiedeln qui élevaient des chevaux adaptés à divers travaux tel que travaux militaire, agriculture, ou cheval de selle. Au Moyen Âge les moines ont réussi à créer un cheval d’une telle élégance qu’il l’ont surnommé « le cheval de Notre Dame ».

En 1655, un Stud Book fut ouvert et donnant le nom de Einsiedler. Au cour du XVIIème siècle, des croisement ont été fait pour développer la race avec des étalons italiens, espagnols et Frisons mais le résultat n’a pas été une grande réussite. Pour cette raison le Stub Book fut fermé en 1784.

Au XIXème siècle, on croisa une jument Anglo Normande avec un étalons carrossier Yorkshire cela à finalement donné un très bon résultat. Par le suite on introduisit du sang d’Holstein. Au XXème siècle, des gènes de purs sang français, suédois, allemand et irlandais sont introduit.

Il n’existe plus de stud-book pour le cheval d’Einsiedeln depuis 1945. Historiquement, il faut noter que seuls les chevaux nés au couvent d’Einsiedeln (moins d’une dizine par an) étaient considérés comme Einsiedlers. Aujourd’hui une fondation cherche à conserver les traces de ce cheval en répertoriant tous les chevaux ayant une filiation maternelle originaire du couvent. De nos jours, seule une demi-douzaine de poulains naît chaque année de ces juments. Le cheptel Einsiedler ne compte plus qu’une petite centaine d’individus, dont quelques uns en France et au Canada.

■ La morphologie et le caractère

Le cheval Einsiedler est principalement de couleur baie ou alezane. La tête est plutôt petite et a un profil de type rectiligne ou légèrement convexe. Les membres sont longs et forts. Ce cheval est décrit comme un animal calme, intelligent, courageux, maniable, adroit, fiable et vigoureux.

■ L’utilisation

Le cheval Einsiedler peut être utilisé pour des compétitions tels que le saut d’obstacles, le dressage, le concours complet ainsi que de l’attelage.

Rechercher
Article à la une
En 1911 ou 1912, un poulain blanc allait devenir le fondateur d’une race de chevaux... Le Camarilo White
Lire l’article  
Vidéo de la semaine
Chaque cheval est unique et peut être identifié grâce à ses ...
Voir la vidéo  
Arrêt sur image
La tête d’un Caspien...
Voir l’image  
Aimer notre page Facebook
Épingles sur Pinterest
Laisser un commentaire

Les informations affichées sur ce site internet ne sont pas exhaustives et sont données à titre indicatif exclusivement. Pour plus d’informations consultez les informations légales.
Reproduction interdite ® 2016 - 2018 Au-coeur-des-chevaux.com