L’Asturçon

Quizz
La méthodologie du pansage
L’étrille peut être remplacée par un gant de pansage à picots ?

Citation cavalière
« Vivre avec les chevaux c’est être connecté au présent. »
Voir les citations  
Coup de cœur
Notice
Les démarches officiels doivent se faire auprès de l’IFCE , la FFE et les Haras Nationaux , elles seules sont habilitées à vous guider dans ce domaine.

Le site « Au cœur des chevaux » a été réalisé avec le plus grand soin. Si malgré la vigilance dont il a fait l’objet certaines informations étaient incomplètes ou erronées, nous vous serions reconnaissant de nous contacter.

■ Les origines et l’histoire

L’Asturçon est un poney qui vient des régions des Asturies au nord de l’Espagne, c’est un croisement entre Sorraia cheval d’Iberia, Garrano du nord du Portugal et poney celtique, bien que leurs ascendances ne sont pas connues avec certitude. L’Asturçon a une démarche amble naturel qui est caractéristique, en déplaçant les deux jambes d’un côté. Ni de ses ascendances, les lignées Sorraia et Garrano, produisent la marche à l’amble.

Jusqu’à récemment, il a été considéré comme une race presque éteinte, mais grâce aux efforts de groupes d’activistes, leur population pourrait augmenter, ainsi que leur protection globale. La raison pour laquelle ils ont été confronté à l’extinction est due à la mécanisation et aux conditions géographiques difficiles dans leur habitat. Bien que les militants ont fait de nombreux efforts pour préserver la race, en les protégeant dans les réserves naturelles des Asturies, leur forme pure est toujours en danger.

Le mon de la race vient de deux mots « Astur » et « çon », donc, Asturçon signifie cheval des montagnes d’Asturies.

Il est d’origine romaine et de nombreuses peintures préhistoriques de cette race apparaît dans la région des Asturies. A l’origine, l’Asturçon a vécu à l’état sauvage, mais a été domestiqué pour l’agriculture et le transport.

Des textes romains se réfèrent aux Asturçones comme des chevaux de guerre qui ont servi dans tout l’empire. L’Asturçon était également un élément clé dans l’activité économique du pays au cours de son histoire médiévale. Ils ont été exportés vers l’Irlande, où ils ont été très appréciés, au XVème siècle, et plus tard à Paris en France, où ils ont été utilisés pour tirer de petites voitures. Des groupes d’Asturçons sont vendus chaque année dans différentes régions de l’Espagne pour une utilisation dans des tâches agricoles.

Tous les troisième samedi d’août depuis 1980, une fête populaire, qui se tient à la Majada d’Espineres à pour nom « La Fiesta del Asturçon » (la fête de l’Asturçon), à été déclarée d’intérêt touristique régional.

■ La morphologie et le caractère

Ce petit cheval a une tête courte et carrée, une encolure puissante et de longueur moyenne, un grand museau court, un dos et une poitrine robuste. Il a des yeux sombres, de petites oreilles mobiles et larges, des narines dilatées, ainsi qu’une longue et épaisse crinière.

Comme avec tous les poneys, sa longévité est supérieure à celle des chevaux. La robe ne doit comporter aucune marque blanche.

C’est une race rustique, sobre et docile qui a la particularité d’avoir une allure supplémentaire qui est l’amble. La jument à une période de gestation de onze mois.

■ L’élevage

La grande majorité de ces poneys se trouve toujours à l’état semi sauvage dans les Asturies. En 2012, 80% du cheptel s’y trouvaient encore. La race est surtout localisée dans l’ouest et le centre ouest de la région, où les montagnes répondent à ses besoins.

Le nombre d’élevages est en diminution, notamment en raison de l’absence de renouvellement des générations. La tendance est à la réorientation vers le cheval de selle. En 2013, les éleveurs de poneys ont protesté contre les difficultés qu’ils rencontrent, en raison des attaques de loups.

L’élevage des poneys de selle se développe, notamment chez les petits éleveurs qui ne disposent pas beaucoup de pâtures.

■ L’utilisation

Au Moyen Âge les dames montaient ce poney pour son confort principalement dû à l’amble. Au début du XXIème siècle, 3000 à 3500 Asturçons sont élevés pour leur viande. Certains producteurs font le choix d’étiqueter leur viande comme issue de l’agriculture biologique. Quelques poneys sont employés par des centres équestres.

L’Asturçon se fait de nos jours remarquer pour son bon niveau en compétition, notamment en saut d’obstacles.

Rechercher
Article à la une
En 1911 ou 1912, un poulain blanc allait devenir le fondateur d’une race de chevaux... Le Camarilo White
Lire l’article  
Vidéo de la semaine
Chaque cheval est unique et peut être identifié grâce à ses ...
Voir la vidéo  
Arrêt sur image
La tête d’un Caspien...
Voir l’image  
Aimer notre page Facebook
Épingles sur Pinterest
Laisser un commentaire

Les informations affichées sur ce site internet ne sont pas exhaustives et sont données à titre indicatif exclusivement. Pour plus d’informations consultez les informations légales.
Reproduction interdite ® 2016 - 2018 Au-coeur-des-chevaux.com