L’utilité du pansage

Quizz
La jument
Le poulain se lève quelques minutes après la rupture du cordon ombilical ?

Citation cavalière
« Vivre avec les chevaux c’est être connecté au présent. »
Voir les citations  
Coup de cœur
Notice
Les démarches officiels doivent se faire auprès de l’IFCE , la FFE et les Haras Nationaux , elles seules sont habilitées à vous guider dans ce domaine.

Le site « Au cœur des chevaux » a été réalisé avec le plus grand soin. Si malgré la vigilance dont il a fait l’objet certaines informations étaient incomplètes ou erronées, nous vous serions reconnaissant de nous contacter.
Le pansage est un moment privilégié dont profite le cavalier afin d’établir le contact avec le cheval en le brossant pour le nettoyer et le rendre plus beau. Pour l’animal, le pansage à un sens bien précis qui lui permet de se situer par rapport à l’être humain qui s’occupe de lui.

■ Le pansage pour le cheval

Mais pour le cheval, la signification du pansage est toute autre. Cela le confirme dans l’idée qu’il fait bien partie du groupe composé des individus, humains ou congénères, qu’il voit tous les jours et il se sent rassuré.

Les chevaux ont l’instinct grégaire (c’est à-dire qu’ils ne supportent pas de vivre séparé du reste du groupe), de plus, le cheval est très sensible au toucher, comme le chien à l’odorat, donc lorsque l’on passe le bouchon ou la brosse douce, on insère le cheval dans la communauté.

Le cheval ne se soucie pas d’être propre au sens où on l’entend. Cependant, si on observe des chevaux dans un pré, on constatera qu’ils se grattent mutuellement l’encolure et parfois se mordillent le garrot. Ce rituel signifie que chacun reconnaît l’autre comme membre du groupe en le touchant.

Il établit également la hiérarchie et définit la place de chaque individu, du dominant au dominé. Si on le voit se disputer autour de l’abreuvoir ou du foin, c’est souvent parce qu’un dominé est sorti de son rôle et qu’un dominant le rappelle à l’ordre.

■ Le pansage pour le cavalier

Lorsque l’on fait le pansage d’un cheval, on n’a un idée en tête de propreté « il faut que le cheval soit propre pour être agréable à regarder ».

C’est une attitude qui fait partie de son éducation et on n’envisage pas les choses autrement. Cela signifie que l’on est aussi respectueux de sa monture et que l’amener au manège sale et mal peignée est inenvisageable. c’est un très bon raisonnement que l’on doit garder.

Le fait de brosser son cheval permet aussi de remarquer qu’il n’a pas de blessures sur les membres ou d’usure suspecte du poil annonçant une plaie par frottement, notamment au passage de sangle, au garrot et derrière les oreilles si le cheval est en stalle. Si on remarque quelque chose d’anormal, il faut le soigner et, le cas échéant, faire appel à un vétérinaire.

C’est aussi pendant le pansage que l’on découvre le caractère d’un cheval : affectueux ou indifférent, craintif ou sûr de lui, délicat ou brut, gentil ou vicieux, curieux ou apathique, vif ou lymphatique et qu’il aime et n’aime pas.

On y apprend quelle est son humeur et sa forme du jour, il est plus ou moins excité, gai triste, abattu, en colère parce qu’il voulait rester tranquille, fatigué, impatient de bouger... Et en le brossant avant de travailler, on sait s’il va falloir modifier ou non le programme prévu.

  La sélection de la boutique
Rechercher
Article à la une
En 1911 ou 1912, un poulain blanc allait devenir le fondateur d’une race de chevaux... Le Camarilo White
Lire l’article  
Vidéo de la semaine
Chaque cheval est unique et peut être identifié grâce à ses ...
Voir la vidéo  
Arrêt sur image
La tête d’un Caspien...
Voir l’image  
Aimer notre page Facebook
Épingles sur Pinterest
Laisser un commentaire

Les informations affichées sur ce site internet ne sont pas exhaustives et sont données à titre indicatif exclusivement. Pour plus d’informations consultez les informations légales.
Reproduction interdite ® 2016 - 2018 Au-coeur-des-chevaux.com