Les signes d’alerte

Quizz
Le pâturage
La mise au pré au printemps nécessite aucune transition ?

Citation cavalière
« Vivre avec les chevaux c’est être connecté au présent. »
Voir les citations  
Coup de cœur
Notice
Les démarches officiels doivent se faire auprès de l’IFCE , la FFE et les Haras Nationaux , elles seules sont habilitées à vous guider dans ce domaine.

Le site « Au cœur des chevaux » a été réalisé avec le plus grand soin. Si malgré la vigilance dont il a fait l’objet certaines informations étaient incomplètes ou erronées, nous vous serions reconnaissant de nous contacter.
Si le diagnostic et le traitement d’une maladie sont réservés au vétérinaire, il nous appartient toutefois de savoir détecter le problème et de réagir de façon appropriée, au moins savoir faire appel à un vétérinaire quand il le faut. Posséder quelques notions de base sur les principales maladies du cheval pour en reconnaître les symptômes est donc indispensable.

A moins que le cheval ne soit visiblement blessé, dans la plupart des cas, ce n’est qu’en l’observant attentivement que vous détecterez que quelque chose ne va pas. Contrairement à d’autres animaux domestiques comme les chiens et les chats, il ne gémit pas, ne geint pas et ne crie pas quand on le touche. Le cheval ne peut donc exprimer sa douleur que par son corps. Toute anomalie dans son attitude, dans la position de son corps, dans ses allures, dans son comportement ainsi que toute sensibilité nouvelle doit donner l’alerte.

Un cheval en bonne santé réagit au monde extérieur et répond aux sollicitations de son soigneur. Un animal qui reste couché en permanence, qui ne se lève pas quand on approche ou qui reste prostré dans son box, est probablement malade. S’il garde la tête basse la queue plaquée et qu’il reste abattu, il a peut être de la fièvre. S’il se roule souvent, frappe le sol d’un antérieur, se regarde le ventre d’un air inquiet, c’est le signe d’une colique. S’il prend une position campée, il faut peut être une fourbure.

■ Les anomalies physiques

L’apparition de croûtes ou de zones de dépilation de la peau
Une plaie ou une blessure
Une enflure ou un gonflement d’une partie du corps
Un pied ou un membre plus chaud
Un poil terne ou piqué
Un oeil qui coule
Une sudation importante
Des crottins mous ou malodorants
Une couleur de muqueuses anormale (claire, foncée, jaune)
Une boiterie
Une toux
Un jetage ou un écoulement suspect par les naseaux

■ Les signes vitaux

A moins qu’il vienne de produire un effort important (galop, saut...), un cheval au repos reste détendu, respire calmement et ne transpire pas ou peu (s’il fait chaud). Un cheval qui transpire abondamment sans raison apparente, ou dont la respiration est rapide ou saccadée, doit être examiné avec soin.

■ Les normes d’un cheval en bonne santé

Un rythme cardiaque au repos de 32 à 44 pulsations par minuteLe rythme doit être régulier et on peut entendre majoritairement deux bruits cardiaques (Boum et Ta). Le coeur s’ausculte en arrière du coude à droite et à gauche. Pour mesurer la fréquence cardiaque, il est également possible de prendre le pouls au niveau de l’artère faciale ou de l’artère faciale transverse par exemple.
Une température corporelle de 37,5° à 38°CPour être représentative, la température d’un cheval doit être prise le matin au repos, au box.
Un rythme respiratoire au repos de 7 à 15 mouvements par minuteOn peut compter le nombre de cycles respiratoires en regardant le creux du flanc du cheval. Comme chez l’homme, l’inspiration est active et l’expiration est passive.
Les muqueuses du cheval sont roséesElles sont visibles en soulevant la lèvre supérieur ou au niveau de l’oeil.

■ Les membres et les pieds

Le cheval traduit une douleur au niveau des membres par une boiterie. Il boite pour se soulager du membre qui le fait souffrir à l’appui en reportant son poids sur le membre opposé.

Si la douleur vient d’un antérieur, il lève l’encolure au moment de la pose de celui ci, et « tombe » sur l’autre membre.

Toute irrégularité dans l’allure doit être contrôlée. Une boiterie se détecte plus facilement au trot, en raison du caractère symétrique de l’allure, le cheval « tombe » alors sur le membre qui ne le fait pas souffrir, ou moins souffrir. Le trot sur un petit cercle aux deux mains amplifie le phénomène.

S’il n’y a pas de blessure apparente, et que vous êtes perplexe, il ne vous reste plus qu’à appeler le vétérinaire qui dispose de tous les moyens de diagnostic (test de la pince, test de la planche, radios, flexion des articulations, anesthésies étagées...).

Les membres sont très souvent sujets à des atteintes, tandis que les pieds peuvent s’infecter ou se blesser. Un membre sain est dépourvu de bosses, ses articulations et ses tendons étant bien définis, la température du cheval est constante. Un membre chaud ou enflé est le signe d’une infection (ou d’une lymphangite).

■ L’appareil respiratoire

Vis à vis de son potentiel sportif, l’intégrité de l’appareil respiratoire est capitale pour le cheval, ce qui rend délicat son utilisation lorsqu’il présente une quelconque gêne à ce niveau. C’est pour cette raison que, traditionnellement, le cornage et l’emphysème pulmonaire sont classés vice rédhibitoires.

Là encore, il est fortement conseillé de réagir vite et de consulter en cas de toux ou d’essoufflement anormal. Ce type de maladie est susceptible d’évoluer de façon dramatique au fil du temps.

■ L’appétit

Un cheval qui mange de bon appétit est généralement en bonne santé. S’il refuse de s’alimenter ou pire, de s’abreuver, c’est le signe que quelque chose ne va pas. Un cheval qui recrache une partie de sa nourriture lorsqu’il la mâche a probablement des problèmes dentaires.

■ L’urine et les crottins

Les crottins d’un cheval en bonne santé sont fermes et bien moulés, ses urines relativement pâles. Des crottins mous ou liquides, à l’odeur nauséabonde ou au contraire trop secs, dénotent un problème. De même, des urines rouges ou sombres ne sont pas normales.

  La sélection de la boutique
Rechercher
Article à la une
En 1911 ou 1912, un poulain blanc allait devenir le fondateur d’une race de chevaux... Le Camarilo White
Lire l’article  
Vidéo de la semaine
Chaque cheval est unique et peut être identifié grâce à ses ...
Voir la vidéo  
Arrêt sur image
La tête d’un Caspien...
Voir l’image  
Aimer notre page Facebook
Épingles sur Pinterest
Laisser un commentaire

Les informations affichées sur ce site internet ne sont pas exhaustives et sont données à titre indicatif exclusivement. Pour plus d’informations consultez les informations légales.
Reproduction interdite ® 2016 - 2018 Au-coeur-des-chevaux.com