L’encolure

Quizz
Le squelette
Un cheval vivant en box n’à pas besoin de complément en vitamine D dans sa ration alimentaire ?

Citation cavalière
« Vivre avec les chevaux c’est être connecté au présent. »
Voir les citations  
Coup de cœur
Notice
Les démarches officiels doivent se faire auprès de l’IFCE , la FFE et les Haras Nationaux , elles seules sont habilitées à vous guider dans ce domaine.

Le site « Au cœur des chevaux » a été réalisé avec le plus grand soin. Si malgré la vigilance dont il a fait l’objet certaines informations étaient incomplètes ou erronées, nous vous serions reconnaissant de nous contacter.
L’encolure a comme support anatomique les sept vertèbres cervicales qui unissent la tête au rachis dorsal. Sa portion supérieure est formée par un ligament complexe, le ligament cervical, ou nuchal, qui prend son insertion, d’une part, au niveau de la protubérance occipitale du crâne et, d’autre part, sur les apophyses épineuses des vertèbres du garrot.

En zone moyenne, les muscles entourent le rachis. En partie basse, passent la trachée, l’œsophage, les vaisseaux sanguins (en surface, la veine jugulaire est bien visible dans sa gouttière), ainsi que les nerfs de la vie végétative et de la voix (nerf pneumogastrique, nerf récurrent qui innerve les muscles du larynx et contrôle en particulier la phonation).

La longueur et la forme de l’encolure jouent un très grand rôle dans l’aptitude sportive du cheval. Une encolure longue, qui favorise la vitesse, est recherchée chez le galopeur. Une encolure brève facilite les allures relevées chez le cheval de dressage... Elle n’est pas un défaut chez le trotteur qui court attelé (spécialité où, grâce à un enrênement spécial, on reporte le poids du corps vers les postérieurs pour favoriser la traction) .

Il faut s’attacher à ce que la longueur de l’encolure soit en parfaite harmonie avec la morphologie d’ensemble du cheval : longue chez le longiligne, brève chez le bréviligne.

Le XIXème siècle a préféré une forme d’encolure en col de cygne, présentant une double incurvation. Actuellement, on recherche une encolure plutôt droite, régulière ou en arc peu marqué.

Lorsque l’encolure est concave, souvent assortie d’un coup de hache à son insertion avec le garrot, on parle d’encolure de cerf ou d’encolure renversée. Cette conformation est peu favorable au bon équilibre dynamique du balancier cervical.

La base de l’encolure, ou greffe, doit se fondre avec le corps, sans ligne de rupture. En particulier, il ne doit pas y avoir de démarcation avec le garrot (défaut dénommé coup de hache et courant quand l’encolure est grêle).

En revanche, la transition entre l’épaule et l’encolure doit être franche et nette, ce qui témoigne d’une bonne musculature et d’un développement modéré du tissu adipeux sous-jacent.

En effet, cette zone de transition se charge facilement en graisse et ainsi distingue-t-on très aisément un cheval artificiellement gonflé en vue de la vente par un engraissement hâtif de celui qui a développé une bonne musculature, un cheval bien enveloppé et peu musclé manque de sortie d’encolure, c’est-à-dire qu’il présente une transition mal dessiné entre l’épaule et l’encolure.

Au fur et à mesure qu’elle se rapproche de la tête, l’encolure se rétrécit du fait de sa forme générale en pyramide aplatie. Il n’est pas rare d’observer, sur ses faces latérales, une anomalie sans conséquence, le coup de lance qui est un creux situé en regard du massif vertébral et correspondant à l’absence du développement d’une insertion tendineuse sur une face.

Cette particularité qui doit être indiquée dans le signalement ne modifie en rien les aptitudes de l’animal.

Il faut bien inspecter la gouttière jugulaire et constater sa netteté. En effet, la veine jugulaire est le site habituel des injections intraveineuses... Elle peut être parfois altérée par une inflammation, ou phlébite, à la suite d’accidents thérapeutiques.

En remontant encore, on examine la jonction de la tête et de l’encolure, formée par le profil du maxillaire inférieur en avant, l’aile de l’atlas en haut et en arrière, la gorge en bas. Cette zone contient des organes importants : en haut, sous le pavillon de l’oreille, une glande salivaire (parotide), en bas le confluent des deux veines jugulaires.

En dessous, se développe une vaste poche remplie d’air ou poche gutturale, qui est en communication avec l’oreille moyenne et le nez par la trompe d’Eustache et qui peut subir diverses affections. Cette région doit être sèche, en très légère dépression et exempte de tuméfactions. Sur le bord supérieur de l’encolure court la crinière, formée d’un ensemble de crins.

  La sélection de la boutique
Rechercher
Article à la une
En 1911 ou 1912, un poulain blanc allait devenir le fondateur d’une race de chevaux... Le Camarilo White
Lire l’article  
Vidéo de la semaine
Chaque cheval est unique et peut être identifié grâce à ses ...
Voir la vidéo  
Arrêt sur image
La tête d’un Caspien...
Voir l’image  
Aimer notre page Facebook
Épingles sur Pinterest
Laisser un commentaire

Les informations affichées sur ce site internet ne sont pas exhaustives et sont données à titre indicatif exclusivement. Pour plus d’informations consultez les informations légales.
Reproduction interdite ® 2016 - 2018 Au-coeur-des-chevaux.com