Les mouvements en liberté

Quizz
Les blessures
Les plaies de garrot sont faciles à soigner ?

Citation cavalière
« Vivre avec les chevaux c’est être connecté au présent. »
Voir les citations  
Coup de cœur
Notice
Les démarches officiels doivent se faire auprès de l’IFCE , la FFE et les Haras Nationaux , elles seules sont habilitées à vous guider dans ce domaine.

Le site « Au cœur des chevaux » a été réalisé avec le plus grand soin. Si malgré la vigilance dont il a fait l’objet certaines informations étaient incomplètes ou erronées, nous vous serions reconnaissant de nous contacter.
En liberté le cheval peut se rouler ou manifesté sa gaieté par des attitudes diverses : pendiculation, sauts, ruades...

■ Se rouler

Le cheval se roule sur le dos avec plaisir dans le sable, ou dans une prairie au sol bien meuble, probablement pour atténuer les démangeaisons causées par les parasites. Il le fait aussi en rentrant dans son box après le travail. Il est possible que ces mouvements assurent un massage des muscles du dos et du rein, ce qui explique ce comportement fréquent.

Ces mouvements s’observent aussi lorsque l’animal cherche à atténuer de violentes douleurs des coliques abdominales. Un cheval qui se roule dans son box en dehors de la phase de retour de travail doit toujours faire l’objet d’une observation attentive, car il peut être atteint par une crise de coliques qui motive l’appel immédiat d’un vétérinaire.

■ La pandiculation

La pandiculation, mouvement que l’on observe chez tous les mammifères, se caractérise par une extension forcée du rachis.

Le cheval place ses antérieurs en protraction forcée, tout en étendant l’encolure et en maintenant l’arrière main relevée. Ce geste de gaieté est relativement rare chez le cheval et n’a aucune signification inquiétante.

■ La phase d’agitation

Lorsqu’on met un cheval en liberté tenu en box ou à l’attache en stalle, il présente normalement une brève phase d’agitation. On dit qu’il « jette son feu ».

Il peut à cette occasion, effectuer toute une série de mouvements dont certains ont une valeur de signaux pour les congénères proches. En particulier il peut effectuer des sauts de mouton, des bonds, esquisser des cabrioles, ou « ruer à la lune », geste analogue à la croupade qui, normalement, au sein d’un troupeau, sert d’intimidation envers les congénères.

Ces comportements sont normaux, et il faut laisser les chevaux les exécuter sans intervenir. Il faut simplement faire attention à ne pas les autoriser quand le cheval est conduit à la main, car ses mouvements sont dangereux pour le conducteur.

  La sélection de la boutique
Rechercher
Article à la une
En 1911 ou 1912, un poulain blanc allait devenir le fondateur d’une race de chevaux... Le Camarilo White
Lire l’article  
Vidéo de la semaine
Chaque cheval est unique et peut être identifié grâce à ses ...
Voir la vidéo  
Arrêt sur image
La tête d’un Caspien...
Voir l’image  
Aimer notre page Facebook
Épingles sur Pinterest
Laisser un commentaire

Les informations affichées sur ce site internet ne sont pas exhaustives et sont données à titre indicatif exclusivement. Pour plus d’informations consultez les informations légales.
Reproduction interdite ® 2016 - 2018 Au-coeur-des-chevaux.com