Les attitudes de repos

Quizz
La ligne du dessous
Une poitrine très ouverte est peu compatible avec la vitesse ?

Citation cavalière
« Vivre avec les chevaux c’est être connecté au présent. »
Voir les citations  
Coup de cœur
Notice
Les démarches officiels doivent se faire auprès de l’IFCE , la FFE et les Haras Nationaux , elles seules sont habilitées à vous guider dans ce domaine.

Le site « Au cœur des chevaux » a été réalisé avec le plus grand soin. Si malgré la vigilance dont il a fait l’objet certaines informations étaient incomplètes ou erronées, nous vous serions reconnaissant de nous contacter.
Une bonne connaissance des attitudes de repos permet d’acquérir des informations intéressantes sur l’état de santé du cheval, sur son équilibre psychologique et, aussi, sur les affections de l’appareil locomoteur. Le cheval peut se coucher (décubitus) de deux façons différentes, qui sont toutes les deux normales.

Il peut se placer latéralement, la tête reposant sur le sol, les membres étant détendus. Ce décubitus s’observe chez les poulains qui s’endorment à proximité de leur mère. Il subsiste chez l’adulte entretenu dans un box individuel de taille suffisante et qui se sent en parfaite sécurité. Si le cheval a particulièrement confiance en l’homme, il peut rester éveillé dans cette position quelques instants en sa présence. Il faut se garder de le faire relever brutalement en le frappant de la longe ou du licol, car cela peut supprimer l’attitude de relâchement total de la musculature, attitude favorable à la récupération après un effort.

Le deuxième type de décubitus est celui du cheval qui se couche sur le sternum et la paroi inférieur de l’abdomen, les membres étant repliés latéralement. Il peut aussi fléchir les membres sous le corps. On dit alors qu’il se « couche en vache ». Ce mode de décubitus est adopté par les chevaux attachés dans des stalles. Il permet aussi la somnolence en box ou en pâture

■ Le couchage

Le couchage de l’animal debout commence toujours par la flexion des postérieurs, puis par celle des antérieurs. Le relever se fait à l’inverse et début obligatoirement par la protraction des antérieurs, l’effort d’appui sur les postérieurs ne pouvant débuter que lorsque l’avant main est en appui, membres étendus.

Ces mouvements sont généralement exécutés en une dizaine de seconde. Tout ce qui gêne le relever initial de l’avant main rend plus compliqué la reprise de la « station debout » par le cheval et entraîne souvent son affolement. Il faut donc aider un cheval qui a des difficultés à se relever, en lui soulevant l’encolure et la queue, et non l’affoler par des coups de toute manière inutiles.

■ La somnolence

Le cheval peut somnoler debout, la tête basse étant soutenue par le ligament cervical. Néanmoins, contrairement aux idées reçus, cette somnolence n’assure pas un repos complet à l’animal, car le « sommeil paradoxal », qui entraîne la suppression totale du tonus musculaire, est alors impossible.

Lorsque le cheval se trouve en liberté dans son box ou dans une pâture, il peut présenter différents types de stations selon son état de vigilance. S’il est totalement détendu, il s’appuie sur trois membres à tour de rôle. L’antérieur en repos, il est légèrement fléchi et ne prend appui que sur la pince. L’encolure s’abaisse par relâchement des muscles et mise en tension du ligament cervical. Dans cette attitude, le cheval peut somnoler.

Quelques chevaux se reposent en croisant les postérieurs, il n’y a pas lieu d’intervenir pour faire cesser cette attitude qui n’est pas un comportement anormal.

Cette attitude qui s’accompagne d’un relèvement de l’encolure, autorise les mouvements de flexion latérale de la tête et prépare la mise en marche.

■ Le manque de sommeil

Si l’animal est inquiet, par exemple à la suite d’un changement de milieu, la phase de repos décubital et de sommeil peut disparaître complètement, ce qui peut conduire à une diminution du niveau des performances.

Un des facteurs de l’inquiétude semble être l’odeur des congénères qui persiste dans un box. Un des moyens de faire retrouver une attitude de détente consiste alors à masquer cette odeur anxiogène par une désinfection préalable du box ou de la stalle avec un antiseptique odorant.

■ Le signe de lésion

Lorsqu’un cheval place en permanence un membre antérieur en avant de sa ligne d’appui ou conserve un membre postérieur semi fléchi en appui sur la pince, il faut rechercher une lésion douloureuse au niveau de ce membre.

L’observation attentive du cheval au repos dans son milieu habituel est ainsi le premier élément de diagnostic des boiteries. Lorsque le cheval en station a son attention attirée et que son degré de vigilance augmente, il se met en équilibre sur ses quatre membres.

■ La station forcée

La station forcée en placé accentue le geste de soutien de la tête et de l’encolure par rapport à la station normale. On l’observe lorsque le cavalier arrête le cheval durant la marche.

Cette position met toujours en valeur la beauté de l’animal, car la musculature est tendue et légèrement saillante. De ce fait, elle est recherchée chaque fois que l’on présente le cheval à un jury ou qu’on le photographie.

■ Le camper

Le camper est une attitude obtenue en plaçant le cheval en station forcée, antérieurs légèrement étendues vers l’avant, postérieurs vers l’arrière, en abduction modérée.

Cette attitude, qui met en évidence la puissance de la musculature, était autrefois utilisées pour valoriser les chevaux de trait, mais elle peut être disgracieuse pour certaines races de chevaux de selle.

  La sélection de la boutique
Rechercher
Article à la une
En 1911 ou 1912, un poulain blanc allait devenir le fondateur d’une race de chevaux... Le Camarilo White
Lire l’article  
Vidéo de la semaine
Chaque cheval est unique et peut être identifié grâce à ses ...
Voir la vidéo  
Arrêt sur image
La tête d’un Caspien...
Voir l’image  
Aimer notre page Facebook
Épingles sur Pinterest
Laisser un commentaire

Les informations affichées sur ce site internet ne sont pas exhaustives et sont données à titre indicatif exclusivement. Pour plus d’informations consultez les informations légales.
Reproduction interdite ® 2016 - 2018 Au-coeur-des-chevaux.com