Les airs de manèges dérivés

Quizz
La jument
Le poulain se lève quelques minutes après la rupture du cordon ombilical ?

Citation cavalière
« Vivre avec les chevaux c’est être connecté au présent. »
Voir les citations  
Coup de cœur
Notice
Les démarches officiels doivent se faire auprès de l’IFCE , la FFE et les Haras Nationaux , elles seules sont habilitées à vous guider dans ce domaine.

Le site « Au cœur des chevaux » a été réalisé avec le plus grand soin. Si malgré la vigilance dont il a fait l’objet certaines informations étaient incomplètes ou erronées, nous vous serions reconnaissant de nous contacter.
Les airs de manège st ses dérivés sont des supports pour vérifier le bon emploi des aides du cavalier qui doit dessiner avec son cheval des tracés géométriques. Elles sont également des supports pour assouplir le cheval. Les airs de manège vont également contribuer à la gymnastique du cheval, ainsi que présenter des objectifs pour aboutir à la stylisation des allures.

■ Le rassembler

Le rassembler est une station forcée et une attitude du cheval particulièrement recherchée dans la pratique de l’équitation classique et du dressage moderne. Elle consiste, pour le cheval, à engager ses postérieurs sous lui tout en abaissant ses hanches, poussant son rein et soutenant son encolure.

L’obtention du rassembler fait l’objet de traités d’équitation classique depuis des siècles. Le rassembler exige beaucoup de tact et de finesse de la part du cavalier, il ne peut s’acquérir que par une longue pratique. Le cheval doit également avoir suivi un travail sur sa souplesse. Le rassembler permet ensuite d’exécuter bon nombre de figures plus complexes, telles que le piaffer et la cabriole.

La maîtrise du ramener est préliminaire à celle du rassembler dans l’école moderne et le bauchérisme. Elle n’est que la manifestation du rassembler dans l’école classique. Le cheval rassemblé rapproche son arrière-main de son centre de gravité, tandis qu’il allège son devant, et ramène la tête pour se mettre en main.

■ La courbette

La courbette correspond à une cabrade obtenue à partir du rassembler, le cheval restant en équilibre en élévation pendant quelques instants.

C’est un saut pour lequel le cheval doit préalablement avancer ses pieds postérieurs le plus près possible de son centre de gravité, en pliant les angles articulaires de l’arrière main et en affaissant cette partie.

Il lève ensuite les membres antérieurs en pliant les extrémités sous lui, de manière que l’avant main se trouve enlevée, à peu près à la moitié de la hauteur à laquelle s’enlève le cheval qui se cabre tout droit.

Après avoir pris cette position, il fait un petit bond, proportionné à ses moyens et à ses dispositions, afin de gagner du terrain en avant. Les hanches rabattent et accompagnent avec une cadence basse, les membres de devant dans l’instant où ils retombent à terre.

■ La croupade

La croupade s’identifie à la ruade. Le cheval rassemblé prend appui sur les antérieurs, abaisse l’encolure, puis effectue une ruade des deux postérieurs vers le haut.

C’est un saut plus élevé que la courbette, dans lequel le cheval étant en l’air, trousse et retire sous lui et à la même hauteur ses quatre extrémités, sans faire voir ses fers, de sorte que l’avant et l’arrière main se trouvent de niveau étant en l’air à la plus grande hauteur de cet air relevé.

■ La levade

La levade est un saut sur place qui dérive de la courbette. Le cheval, très fortement rassemblé, s’élève sur son arrière main, antérieur fléchis. Les postérieurs sont engagés au maximum, hanches fortement ployées.

Si l’on fait progresser le cheval par une série de levades enchaînées, on dit que le cheval effectue un « mézair ».

■ La ballotade

La ballotade dérive du saut de mouton.

Le cheval saute sur place avec ses quatre membres, puis fléchit fortement ses jarrets comme s’il se préparait à ruer.

■ La capriole ou cabriole

Pour effectuer une capriole (ou cabriole), le cheval enchaîne une ruade et une ballotade.

Il s’agit de l’air de manège le plus complet et le plus difficile à obtenir.

  La sélection de la boutique
Rechercher
Article à la une
En 1911 ou 1912, un poulain blanc allait devenir le fondateur d’une race de chevaux... Le Camarilo White
Lire l’article  
Vidéo de la semaine
Chaque cheval est unique et peut être identifié grâce à ses ...
Voir la vidéo  
Arrêt sur image
La tête d’un Caspien...
Voir l’image  
Aimer notre page Facebook
Épingles sur Pinterest
Laisser un commentaire

Les informations affichées sur ce site internet ne sont pas exhaustives et sont données à titre indicatif exclusivement. Pour plus d’informations consultez les informations légales.
Reproduction interdite ® 2016 - 2018 Au-coeur-des-chevaux.com