Les particularités des robes

Quizz
L’instinct
Les chevaux hennissent uniquement quand leur interlocuteur n’est pas en mesure de capter leur langage corporel ?

Citation cavalière
« Vivre avec les chevaux c’est être connecté au présent. »
Voir les citations  
Coup de cœur
Notice
Les démarches officiels doivent se faire auprès de l’IFCE , la FFE et les Haras Nationaux , elles seules sont habilitées à vous guider dans ce domaine.

Le site « Au cœur des chevaux » a été réalisé avec le plus grand soin. Si malgré la vigilance dont il a fait l’objet certaines informations étaient incomplètes ou erronées, nous vous serions reconnaissant de nous contacter.
Toutes les robes éprouvent des modifications avec l’âge, avec les saisons, avec la nourriture, les bons soins hygiéniques, l’état de santé ou d’embonpoint. Les robes claires blanchissent avec l’âge. En hiver, sur les chevaux malades, les robes perdent leur reflet brillant, les robes de couleur paraissent plus foncées et les robes claires paraissent plus claires. La nourriture abondante, surtout en aliments azotés, en farineux, le bon fourrage, l’emploi des couvertures, les écuries chaudes, contribuent à donner au poil de la finesse et de l’éclat, et à la robe des reflets brillants.

Les particularités des robes servent a différencier les chevaux de même robe, et elles sont dues à la présence de poils blancs, noirs ou rouges, disséminés ou rassemblés. Le particularités sans siège fixe sont celles que l’on peut rencontrer en des points indéterminés.

■ Particularités dues aux poils blancs

Le rubican est caractérisé par le mélange, sur tout le corps ou dans quelques parties, seulement, de poils blancs aux poils des robes baie, alezane, noire, isabelle. Suivant la quantité de poils blancs, on dit « légèrement ou fortement rubican », et, si la particularité n’est pas générale, on spécifie la région sur laquelle elle se présente « alezan rubican à l’encolure ».

Le grisonné est constitué par un mélange, en certains points du corps, de poils blancs et de poils noirs. Bai grisonné à la crinière, ou alezan grisonné au paturon antérieur droit...

Le neigé ou les neigures sont des petits bouquets de poils blancs semés comme des flocons de neige sur les robes foncées.

Le bordé se dit d’un mélange de poils blancs et de poils de couleur, sous forme de bordure autour d’une marque blanche « balzane bordée ».

Le sain est caractérisé par l’absence complète de poils blancs sur les robes foncées.

Les taches accidentelles sont les marques blanches qui résultent des blessures produites accidentellement par le harnachement. Par exemple un bai cerise, tache accidentelle sur les cotes a droite.

■ Particularités dues aux poils noirs

Le moucheté ou les mouchetures sont de petits bouquets de poils noirs semés sur une robe claire.

L’herminé ou les herminures sont des taches noires, assez grandes, qui se présentent sur des plaques blanches locales, par exemple les balzanes.

Le tigré ou les tigrures sont des taches noires ou foncées, assez grandes, généralisées ou localisées en une région d’une robe grise, blanche ou de couleur.

Le tisonné ou charbonné se dit des robes qui présentent des taches d’un noir terne, étendues, comme faites avec un tison.

■ Particularités dues aux poils rouges

Le truité ou les truitures sont des petits bouquets de poils rouges disséminés sur une robe grise. Les truitures sont, généralisées ou localisées, et, dans ce cas, on indique la région.

Le vineux, mélange par places ou sur tout le corps de poils rouges aux poils blancs, des robes blanche ou grise, par exemple gris clair, tache vineuse à l’épaule gauche.

L’aubérisé est caractérisé par des taches aubères sur les robes baie ou alezane.

Le rouanné se caractérise par des poils rouges et noirs mêlés par places à la robe grise.

Un cheval est marqué de feu lorsque sa robe baie ou alezane présente, en certains endroits, aux flancs, fesses, au pourtour des yeux, au nez, des reflets rouges.

■ Particularités dues à des causes diverses

Les miroitures (ou le miroité) sont des taches arrondies, plus claires où plus foncées que le fond de la robe, mais toujours d’un ton plus chaud. Elles sont surtout apparentes par le soleil, en été, sur les robes alezane, noire, baie.

Le lavé consiste dans la décoloration partielle de la robe ou des crins.

Le ladre s’entend des parties de peau décolorées et dépourvues de poils. Les taches de ladre, pâles ou rosées, se voient au voisinage des ouvertures naturelles, mais on ne les signale qu’aux lèvres.

Rechercher
Article à la une
En 1911 ou 1912, un poulain blanc allait devenir le fondateur d’une race de chevaux... Le Camarilo White
Lire l’article  
Vidéo de la semaine
Chaque cheval est unique et peut être identifié grâce à ses ...
Voir la vidéo  
Arrêt sur image
La tête d’un Caspien...
Voir l’image  
Aimer notre page Facebook
Épingles sur Pinterest
Laisser un commentaire

Les informations affichées sur ce site internet ne sont pas exhaustives et sont données à titre indicatif exclusivement. Pour plus d’informations consultez les informations légales.
Reproduction interdite ® 2016 - 2018 Au-coeur-des-chevaux.com