Le corps dans son ensemble

Quizz
Le horse ball
Seuls les capitaines peuvent s’adresser à l’arbitre pendant un match ?

Citation cavalière
« Vivre avec les chevaux c’est être connecté au présent. »
Voir les citations  
Coup de cœur
Notice
Les démarches officiels doivent se faire auprès de l’IFCE , la FFE et les Haras Nationaux , elles seules sont habilitées à vous guider dans ce domaine.

Le site « Au cœur des chevaux » a été réalisé avec le plus grand soin. Si malgré la vigilance dont il a fait l’objet certaines informations étaient incomplètes ou erronées, nous vous serions reconnaissant de nous contacter.
La morphologie est un critère extrêmement important dans nombre de domaines touchant aux chevaux, notamment l’inscription aux différents Stud Books de races afin qu’ils soient les plus proches possible des critères imposés par les standards, mais aussi dans certaines présentations équestres, où ils sont jugés sur leur « beauté ».

La morphologie d’un cheval permet aussi d’évaluer d’un regard sa possible aptitude aux différents sports équestres que peuvent favoriser une morphologie spécifique, comme l’attelage qui se révèle plus simple pour les chevaux aux épaules droites, ou le saut d’obstacles qui favorise les animaux possédant une arrière main très musclée leur permettant de mieux sauter.

Une terminologie spécifique a été développée pour décrire l’aspect extérieur du cheval, sa connaissance est impérative pour le passage des examens équestres nommés Galops, et se révèle indispensable pour toute activité liée à l’élevage équin ou à l’équitation en général.

■ L’étude de la morphologie

Le point à apprécier est le rapport entre la forme du corps et celle de l’ensemble composé par la tête et l’encolure. Ces dernières constituent le balancier cervical, unité fonctionnelle essentielle pour l’équilibre de la locomotion.

Si la corrélation entre ce balancier et le corps est bonne, il a y présomption de qualité. Si elle est mauvaise, il y a présomption de défaut. Si la tête, l’encolure et le corps sont allongés, comme chez le Pur-Sang par exemple, le cheval est dit longiligne. Si le balancier cervical est court et massif, en harmonie avec un corps trapu, le cheval est dit bréviligne. Une proportion moyenne chez un cheval dont le corps et les membres s’inscrivent pratiquement dans un carré fournit un type médioligne.

Par convention, le cheval se compose de trois parties externes principales soient l’avant main, le corps et l’arrière main. L’étude des parties externes est la partie de l’hippologie qui apprend à décrire et apprécier les beautés, défectuosités et tares d’un cheval. Ainsi, il existe un vocabulaire spécifique pour les différentes parties du corps du cheval.

■ La taille

La taille des chevaux est extrêmement variable, certains poneys ne dépassant pas les 50 centimètres à l’âge adulte tandis que les shires peuvent atteindre deux mètres de haut. La taille des chevaux se mesure au garrot, sorte de renflement à la base du cou.

Les chevaux plus petits sont dits « hypométriques » (comme le shetland ou le Falabella), les chevaux de taille normale « eumétriques », et les chevaux de grande taille (comme le shires) « hypermétriques ».

■ Le poids

Un cheval de selle adulte pèse en moyenne 500 kilogrammes, les plus lourds des animaux de trait, shires notamment, peuvent atteindre 1 200 kilogrammes. On distingue des chevaux légers, moyens et lourds, le poids des équidés est généralement en relation avec leurs proportions (longiligne est léger, médioligne est moyen et bréviligne est lourd).

■ Les proportions

La proportion est l’impression d’ensemble donnée par l’animal. Elle est liée à la taille de ses membres par rapport à la hauteur de son corps, et à la largeur de son corps par rapport à sa hauteur. Trois termes spécifiques sont utilisés pour désigner cette apparence extérieure générale d’un cheval.
  • Longiligne (ou dolichomorphe) désigne les morphologies légères, les chevaux élancés dont le corps est plus haut que large, et qui possèdent de longues jambes. Ces chevaux sont souvent destinés aux sports hippiques et à l’endurance, le pur sang anglais et l’akhal Téké étant des exemples.
  • Médioligne (ou mésomorphe) désigne les morphologies moyennes, les chevaux ayant un corps un peu plus haut que large. La plupart des races de chevaux de selle appartiennent à cette catégorie.
  • Bréviligne (ou brachymorphe) désigne les chevaux trapus au corps rond, avec des jambes qui semblent courtes. Ce sont des animaux massifs et lourds, il s’agit généralement de chevaux de trait (comme l’ardennais) ou de poneys très rustiques.

  La sélection de la boutique
Rechercher
Article à la une
En 1911 ou 1912, un poulain blanc allait devenir le fondateur d’une race de chevaux... Le Camarilo White
Lire l’article  
Vidéo de la semaine
Chaque cheval est unique et peut être identifié grâce à ses ...
Voir la vidéo  
Arrêt sur image
La tête d’un Caspien...
Voir l’image  
Aimer notre page Facebook
Épingles sur Pinterest
Laisser un commentaire

Les informations affichées sur ce site internet ne sont pas exhaustives et sont données à titre indicatif exclusivement. Pour plus d’informations consultez les informations légales.
Reproduction interdite ® 2016 - 2018 Au-coeur-des-chevaux.com