Le TREC

Quizz
Les sens
Un cheval manifeste de l’inquiétude en voyant s’approcher un homme portant des vêtements en contraste les éléments extérieurs ?

Citation cavalière
« Vivre avec les chevaux c’est être connecté au présent. »
Voir les citations  
Coup de cœur
Notice
Les démarches officiels doivent se faire auprès de l’IFCE , la FFE et les Haras Nationaux , elles seules sont habilitées à vous guider dans ce domaine.

Le site « Au cœur des chevaux » a été réalisé avec le plus grand soin. Si malgré la vigilance dont il a fait l’objet certaines informations étaient incomplètes ou erronées, nous vous serions reconnaissant de nous contacter.
La technique de randonnée équestre de compétition (TREC) est né en France, avec des groupes de cavaliers randonneurs désireux de mesurer leurs chevaux et leurs compétences équestres lors d’épreuves valorisant les qualités nécessaires à la pratique de la randonnée. Le TREC évolue progressivement et, en 1987, la discipline prend le nom de « Technique de Randonnée Équestre de Compétition ». C’est en 1988 que la discipline se compose de quatre épreuves destinées à évaluer le couple cheval et cavalier. Parallèlement, elle se développe aussi à l’étranger, la Coupe d’Europe et le Championnat du Monde de TREC sont progressivement organisés.

■ Le parcours

Dans le Parcours d’Orientation et de Régularité « P.O.R » chaque cavalier, 20 minutes avant le départ, découvre et reporte sur sa carte un itinéraire de 12 à 50 kilomètres, selon le niveau. Des postes de contrôle, dont il ignore l’emplacement, sont placer le long du parcours, à chaque contrôle la vitesse idéale qui doit être réaliser pour la parti suivante est indiquée.

Le Parcours en Terrain Varié « P.T.V » est composé de douze à dix huit difficultés selon le niveau. Naturelles ou simulées, elles reproduisent des situations que le cavalier et son cheval peuvent rencontrer en pleine nature. Il s’agit de les franchir dans le calme et en toute sécurité. Gué, haie, escalier, fossé, passerelle, portail, branches basses, tronc... Les difficultés s’enchaînent, alternant tronçons sautant rapides et passages techniques nécessitant calme et précision. Certaines se franchissent à pied.

L’espace nécessaire pour l’organisation d’un TREC est important, du fait des 4 tests et de la dimension « pleine nature » de la discipline. Une aire sécurisée pour le test de présentation, une salle des cartes, un circuit « P.O.R », une zone permettant de tracer le couloir de la Maîtrise des allures, sur un terrain adapté, un « P.T.V » aménagé, une aire de détente pour la préparation physique au « P.T.V » et à la Maîtrise des allures.

■ Les épreuves

Il existe deux épreuves de connaissances et de technique équestre. La Présentation du couple vise à contrôler la tenue et le harnachement du couple, qui doivent être adaptés et entretenus. Chaque concurrent dispose de cinq minutes pour présenter oralement son équipement et expliqué pourquoi il l’a choisi. Le concurrent doit aussi avoir dans ses sacoches ce dont il pourrait avoir besoin, une trousse de premiers secours humains et équins, un nécessaire de maréchalerie, une lampe de poche et de quoi se signaler la nuit.

La Maîtrise des allures évalue la technique équestre du cavalier et le dressage du cheval. Dans un couloir de 1,50 mètre de large et de 100 ou 150 mètres de long, selon le niveau, le cavalier doit aller au galop le plus lent possible, et revenir au pas le plus rapide possible, sans rupture d’allure et sans sortir du couloir.

■ L’équipement du cheval

Pour le cheval, il est nécessaires de se munir d’un tapis de randonnée muni de poches latérales qui pourront transporter du matériel indispensable, une selle de randonnée ou mixte, un filet et un licol.

Les rênes doivent être facile à détacher, afin de pouvoir tenir le cheval comme s’il était en longe, dans les passages que le cavalier doit franchir à côté de son cheval, des protections de membres, et éventuellement un collier de chasse ou une croupière pour assurer un bon maintien de la selle.

■ L’équipement du cavalier

Pour le cavalier, il faut un casque de protection céphalique homologué, des chaussures adaptées à la discipline, obligatoirement munies d’un talon, maintenant la cheville, légères, imperméables et souples pour permettre au cavalier de courir.

Des mini chaps pour protéger le mollet, un pantalon souple et respirant, un porte dossard, un gilet de protection dorsale est obligatoire sur le Parcours en Terrain Varié, une boussole, une montre et un porte carte sont indispensables pour le Parcours d’Orientation et de Régularité, une trousse de premier secours pour le cavalier et le cheval, un nécessaire de maréchalerie, une lampe de poche et un gilet réfléchissant.

  La sélection de la boutique
Rechercher
Article à la une
En 1911 ou 1912, un poulain blanc allait devenir le fondateur d’une race de chevaux... Le Camarilo White
Lire l’article  
Vidéo de la semaine
Chaque cheval est unique et peut être identifié grâce à ses ...
Voir la vidéo  
Arrêt sur image
La tête d’un Caspien...
Voir l’image  
Aimer notre page Facebook
Épingles sur Pinterest
Laisser un commentaire

Les informations affichées sur ce site internet ne sont pas exhaustives et sont données à titre indicatif exclusivement. Pour plus d’informations consultez les informations légales.
Reproduction interdite ® 2016 - 2018 Au-coeur-des-chevaux.com