Le saut d’obstacles

  Présentation et description
  Les disciplines
  L’équitation
Quizz
L’appareil digestif
Au niveau de l’intestin grêle, le cheval peut absorber les glucides constitutifs de la cellulose ?

Citation cavalière
« Qui veut un cheval sans défaut doit aller à pied. »
Coup de cœur
Le saut d’obstacle témoigne des qualités de puissance et de maniabilité du cheval, ainsi que de la maîtrise du cavalier. Si tous les clubs hippiques peuvent organiser librement des rencontres amicales, les compétitions officielles ne peuvent avoir lieu que sous l’égide d’une organisation officielle comme la Fédération Française d’Équitation .

■ Le principe

Le saut d’obstacles consiste à enchaîner un parcours d’obstacles sans faire de faute. Cette épreuve est destinée à démontrer chez le cheval sa franchise, sa puissance, son adresse, sa rapidité et son respect de l’obstacle et chez le concurrent, la qualité de son équitation.

Le saut d’obstacles représente plus de 80 % de l’activité concours, aussi bien en termes de compétiteurs, que d’épreuves ou d’engagements en compétition. Elle a effectivement l’avantage d’être une discipline facile à comprendre... Le néophyte voit si la barre tombe ou non et le chrono dit qui va le plus vite sur le tour, il existe bien quelques subtilités de jugement, mais le concept des barres et du chrono est accepté par le plus grand nombre.

C’est une discipline qui devient de plus en plus technique, en effet, les barres sont allégées, les foulées sont alternées une fois longue (le cheval doit s’étendre) et une fois courte (le cheval doit se comprimer) et puis on complique la compétition avec des options pour gagner les barrages.

■ Le cheval

Les chevaux sont qualifiés selon la catégorie de leur cavalier. Chaque épreuve définit les conditions particulière permettant les engagements (somme gagnées par les chevaux...). Pour être qualifié, le cheval doit répondre aux conditions de l’épreuve au moment de la clôture des inscriptions.

Toutes les races près du sang sont aptes à fournir des compétiteurs de concours de saut d’obstacles (CSO). Le Pur Sang quand il est bien équilibré nerveusement, peut être très performant. Les demi sang (Selle Français, Hunter, Hanovrien, Oldenbourg...) plus lourds et plus charpentés que le Pur Sang, sont capables de développer plus de puissance, tout en étant souvent plus dociles et maniables. Le Trotteur Français et certains poneys de classe D, comme le Connemara, présentent aussi de bonnes aptitudes pour le concours de saut d’obstacles.

Le cavalier amateur qui cherche à acquérir un cheval en vue de pratiquer le concours de saut d’obstacles doit s’attacher à ne retenir que les sujets possédant un bon équilibre général et nerveux. Une forte musculature de l’arrière main favorise l’engagement et le saut. Les pieds, bien développés, exempts de défauts, doivent avoir une fourchette volumineuse et souple, les cartilages scutiformes (avec la forme d’un bouclier très bombé), explorables au dessus de la couronne en regard des talons, doivent être parfaitement souples. L’intégralité du système amortisseur du pied est strictement indispensable, par suite des forces considérables qui se développe durant la réception du saut, la plus petite anomalie de ce système conduit à la maladie naviculaire. Une visite vétérinaire d’achat permet de faire un bilan médico-sportif précis.

L’entraînement au saut doit être très progressif. De nombreux chevaux sont précocement détruits par des cavaliers impatients de tester leurs performances. Le travail développe la maniabilité et l’aptitude à prendre des virages serrés au galop. Il améliore l’engagement par le rassembler et le ramener. L’exécution des voltes, de huits de chiffre et de serpentines aux allures lentes, de même que le dressage à des déplacements sur deux pistes (appuyers) renforcent les ligaments latéraux des articulations, exercent le pied transversalement et durcissent le cheval, qui souffre moins des efforts mécaniques développés à la réception. Le saut des gros obstacles ne doit débuter que lorsque le cheval est parfaitement mis. Les premiers sauts se font en couloir ou en semi-liberté, cheval non monté. Ce n’est que plus tard que le cheval est exercé monté.

■ La ferrure

La ferrure de concours doit être à la fois légère, amortissante et antidérapante. Un fer rainé à l’anglaise, correctement ajusté sur un pied dont la fourchette est à l’appui, convient généralement.

Des fers spéciaux sont aussi utilisés par les maréchaux dans certains cas d’espèces, mais il n’existe aucune ferrure miracle capable de corriger de graves défauts d’allure, ou d’atténuer des boiteries.

■ Les obstacles

Les obstacles, de différentes nature, sont formés d’éléments superposés dans un même plan vertical, ils ne doivent comporter ni barre, ni haie, ni talus, ni fossé d’appel. Les obstacles en largeur sont construits de telle façon qu’ils exigent du cheval un effort en longueur comme en hauteur. Les rivières, encadrées de quatre fanions, ne peuvent comporter, en dehors de la fosse remplie d’eau, qu’une haie ou une barre d’appel, une latte en plastique blanc, placée en deçà de la zone normale de réception, permet de juger facilement les fautes.

Une combinaison d’obstacle se compose de deux, trois ou plusieurs obstacles, distants généralement les uns des autres de sept mètre à douze mètres. Ils nécessitent obligatoirement deux, trois ou plusieurs sauts successifs. Quand il y a refus, dérobade ou chute, le cavalier doit sous peine d’élimination, reprendre tous les sauts de cette combinaison.

Le terrain est organisé par le commissaire de piste, qui fait disposer les obstacles. Le parcours est, en outre, matérialisé par des fanions rouges et blancs qui délimitent les obstacles. Ils sont placés de telle sorte que le cavalier ait toujours les fanions rouge à sa droite et les blancs à sa gauche. Des fanions complémentaires matérialisant les limites latérales des obstacles. Durant toute l’épreuve, le personnel de piste, sous l’autorité du commissaire, maintient les caractéristiques des obstacles, ou les rétablit après la chute des barres à la suite d’une faute d’un compétiteur.

  La sélection de la boutique
  Les disciplines
  L’équitation
La boutique
Alliance de longe coton noir taille unique Cottage Craft
Prix › 16.48 EUR
Ballon pour cheval thérapie Amka
Prix › 39.67 EUR
Bonnet de pré mouche TdeT
Prix › 21.99 EUR
Tricoise à talon
Prix › 30.90 EUR
Guêtres d’écurie taille XL Anja’s Hippobude
Prix › 90.82 EUR
Rechercher
Article à la une
Le Choctaw est une race en danger même si elle a connu une progression depuis 2013.
Lire l'article  
Arrêt sur image
Vidéo de la semaine
Il était une fois... La classification du cheval
Laisser un commentaire

Les informations affichées sur ce site internet ne sont pas exhaustives et sont données à titre indicatif exclusivement. Pour plus d’informations consultez les informations légales.
Le site « Au coeur des Chevaux » est géré par l’association Loi 1901 « Site et Vous » enregistrée sous le numéro W223001965 à la sous-préfecture de Lannion (22).
Reproduction interdite ® 2016 - 2017 Site-et-vous.com